fil-educavox-color1

La démocratie scolaire entre archaïsmes et avancées…

D'un bulletin officiel de l’éducation nationale à l’autre, on a parfois des surprises… Ainsi paraissait à la dernière rentrée, le 9 septembre pour être précis, la circulaire n° 2016-132, adressée aux recteurs, intitulée « Pour un acte II de la vie lycéenne », en forme de nouvelle tentative pour redonner un peu d’espoir à cette instance de la démocratie scolaire.

En savoir plus...

La réussite des élèves, une question d'architecture ?

Lorsque l'on regarde des estampes du Moyen-Âge consacrées à l'école, une chose est frappante : en 800 ans, on a juste ajouté une table et des chaises à l'école ! Et depuis Doisneau, rien n'a véritablement changé et l'on peut faire le même cliché aujourd'hui. Je laisse aux sociologues le soin de penser cette bizarrerie.

En savoir plus...

Un budget en hausse !

Avec un budget  en hausse de 3 milliards d'euros, l'Education nationale s'en tire plutôt bien dans un contexte économique difficile. Il devrait permettre la création de 11662 postes, l'augmentation des rémunérations des personnels, la pérennisation des emplois aidés pour les élèves en situation de handicap, le déploiement du plan numérique, l'augmentation des bourses lycéennes, des fonds sociaux, l'aide à la recherche du premier emploi.

En savoir plus...

Quels espaces éducatifs pour demain ?

Appel à manifestation d’intérêt « co-construction d’espaces innovants pour les écoles, collèges et lycées demain »

Accélérer l’innovation pour expérimenter de nouvelles visions de l’architecture des écoles et établissements scolaires.

Afin d’aborder les défis d’une période marquée par de nécessaires évolutions liées à la transition numérique de l’éducation, aux évolutions démographies et territoriales dans un contexte de plus grande exigence énergétique, le groupe Caisse des Dépôts lance un appel à manifestation d’intérêt visant à faire émerger des propositions innovantes et concrètes sur l’évolutivité et la modularité des espaces scolaires avec un niveau exemplaire de performance environnementale.

En savoir plus...

Repenser le modèle. Réécrire le contrat.

L’un des engagements de l’État envers ses citoyens est d’assurer leur éducation.  Or, cette école élaborée selon un modèle de l’ère industrielle doit être repensée dit-on pour l’adapter aux écoliers de l’ère du numérique. 

En savoir plus...

Place à l'innovation !

Dans un petit village du Lot et Garonne, Blanquefort sur Briolance, l'école pâtissait d'un manque d'élèves. Difficile dans ces conditions d'assurer le maintien des trois classes du regroupement pédagogique. Le Maire du village, une femme énergique et motivée ne s'avoue pas vaincue . Comment attirer de nouveaux parents? Avec les enseignantes, elle décide de construire un projet innovant autour de la méthode Montessori, s'assure du soutien des instances départementales et monte à Paris le défendre au Ministère. Avec succès!! L'enthousiasme, le travail de terrain paient; de nouvelles inscriptions permettent d'assurer la survie des trois classes.

En savoir plus...

« Nous avons massifié. Nous n’avons pas su démocratiser »

Par Elvire Bornand sur theconversation : « Le monde du travail, c’est la compétition, c’est la notation, c’est l’évaluation, c’est la concurrence et c’est aussi, de temps en temps, beaucoup de plaisir à travailler ? » souligne un conseiller du Conseil économique, social et environnemental (CÉSE) dans son échange avec un élève, soulignant qu’il est important que les apprentissages reflètent la vie d’adulte. Ce à quoi l’élève répond, rappelant que nos vies d’enfants comme d’adultes n’ont rien de naturel et reflètent nos représentations : « C’est vrai que dans le monde professionnel de notre société capitaliste, il y beaucoup de concurrence, surtout entre employés pour garder leur poste ou même pour avoir un poste. […] Peut-être est-ce le modèle social de notre société dans sa globalité qu’il faut changer. »

En savoir plus...

Des études chères.

Ca y est!!! C'est la rentrée en ce mois de septembre débutant; les écoles reprennent vie, les vacances ne sont plus qu'un lointain souvenir. Place désormais aux études, au travail scolaire et aux bonnes résolutions. Les parents ont fait les courses pour l'occasion car, la rentrée a un coût, même si la facture ne sera pas trop élevée cette année, du moins pour les petites classes. Car, la République, bonne mère, vient en aide à 3 millions de familles en leur versant des allocations pour la circonstance. Grosso modo, jusqu'au bac, entre la gratuité des livres, des transports scolaires, la scolarité des petits Français est à la portée de toutes les bourses.

En savoir plus...

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.