fil-educavox-color1

Bousculé par le mouvement des Gilets Jaunes, le fonctionnement de notre démocratie est en train de changer, notamment à travers un Grand Débat national inédit qui a soudainement fait redécouvrir les vertus de la proximité et de la petite échelle autour de la figure fédératrice des Maires. Comment faire fonctionner une démocratie locale qui se veut représentative sans être totalement délégative et comment répondre de façon organisée au désir d’implication des citoyens 2.0 tout en s’assurant que chacun dispose des mêmes chances et moyens d’accéder à ces nouvelles formes de vie citoyenne ? Un débat au coeur de Ruralitic.

 MG 0741

Patrice CARRE, Président du conseil scientifique de Décider Ensemblehttps://www.deciderensemble.com/page/9519-actualites est le grand témoin de l’échange autour des « nouvelles citoyennetés ». Et il indique les actions de Décider Ensemble : Diffuser la culture de la décision partagée, Observatoire et journées Civic teck, Participation citoyenne numérique : métiers et compétences dans les collectivités, Rencontres nationales de la participation.

Il insiste sur l’utilisation par 80% des élu(e)s des réseaux sociaux et s’interroge sur les questions de l’inclusion et exclusion numérique et insiste sur le portage politique du numérique.

Ensuite interviennent :

Guy Clua, Vice-Président de l’AMRF, Maire de St Laurent (47), Pierre Mathonier, Maire d’Aurillac, Bernard Delcros, Secrétaire général de l’Association Nouvelles Ruralités, Sénateur du Cantal, Jennifer Elbaz, Vice-présidente de l’An@é, Pierre-Marie Labriet, Directeur régional Auvergne-Rhône-Alpes de Canopé, Claudy Lebreton, Vice-Président de Villes Internet, Gilles Bounhol, Maire d’Arvieu (12), Yannick Imbert, Directeur des affaires publiques et territoriales du Groupe La Poste

Guy Clua, Vice-Président de l’AMRF, Maire de St Laurent (47)

 

IMG 1616 002

Guy Clua, Vice-Président de l’AMRF, Maire de St Laurent (47) présente, en particulier, le site Campagnol, le site internet des maires ruraux de France : www.campagnol.fr. Faire de ce site communal, l’entrée vers tous les services au public. Cette dernière fait de l’accès aux services une priorité, depuis toujours. La solution proposée en est une réponse essentielle dans une société numérique. Elle est adaptée au contexte des communes rurales : des moyens réduits, une passion débordante pour son village et des habitants de plus en plus exigeants. Il insiste sur le numérique pour vivre, travailler s’éduquer dans le milieu rural. Il dit même merci au numérique, même si c’est difficile pour la formation. Et il met en avant les tiers lieux d’échanges entre les habitants, à l’heure de la dématérialisation.

Pierre Mathonier, Maire d’Aurillac défend le droit légitime à l’expression et insiste pour que les citoyens aient toujours droit à la parole. Pour la démocratie, les outils numériques sont indispensables et nous avons besoin d’outils supplémentaires. En effet dans l’intention d’un budget participatif à Aurillac il n’a pas trouvé assez de participation. Il faut réussir absolument l’inclusion numérique. C’est un défi de la nouvelle citoyenneté !

Bernard Delcros, Secrétaire général de l’Association Nouvelles Ruralités, Sénateur du Cantal, indique que le numérique est un nouveau moyen entre les élus et les citoyens. Il faut l’organiser et non le subir. L’association Nationale Nouvelles Ruralités a pour objectif de porter un discours positif sur les territoires ruraux de nature à inspirer les politiques publiques qui leur sont destinées. Nous travaillons ainsi à reconstruire une image positive des potentiels que représente la ruralité pour la France. Il s’agit de remplacer un mythe rural sur lequel se fonde l’ensemble des relations villes/campagnes aujourd'hui par une vision plus proche de la réalité réelle et vécue.

Le vote électronique est une solution pour tout le monde !

Les applications permettent d’informer en temps réel, quel que soient les questions : climat, sécurité, éducation, en direct avec les populations.

Jennifer Elbaz, Vice-présidente de l’An@é

 

IMG 1620 002

Jennifer Elbaz rappelle que l’An@é est partenaire de Ruralitic et que les actions menées par l’association et le site www.educavox.fr permettent d’aborder et de prendre en compte les questions relatives à l’éducation en phase avec le numérique et l’anticipation via l’intelligence augmentée et la robotisation de notre société. Ainsi, par exemple, l’An@é co-organise à Poitiers, avec la CNIL, dans le cadre des JOURNEES EDUCNUM les 20, 21 et 22 septembre trois jours d’action et de réflexion sur le numérique et l’éducation.

Notre approche est positive.

Pierre-Marie Labriet, Directeur régional Auvergne-Rhône-Alpes de Canopé prend en compte l’ensemble des questions relatives à l’éducation aux médias et donc au numérique. Ainsi chaque révolution implique les « nouveaux médias » et il faut, en particulier, lutter contre les manipulations. En dialogue avec Pierre Carré, il insiste sur le rôle essentiel de l’école, en particulier pour l’esprit critique. Il faut être « tecno critique ». Et Pierre Carré rappelle « On ne nait pas citoyen, on le devient ! ». Et un des rôles de l’éducation c’est d’être médiateur, passeur de savoirs et d’intelligence.

Claudy Lebreton, Vice-Président de Villes Internet insiste sur la fabrication citoyenne de l’avenir. On n’est pas citoyen, on le devient… Il faut agir dans une société de l’engagement. " On a des défis communs, à nous de trouver de ssolutions partagées !"

Et, toute la vie ne JAMAIS oublier : Culture – Education – Enseignement et Formation. Avec l’internet, il n’y a plus de frontières.

Gilles Bounhol, Maire d’Arvieu (12), présente une création dans sa ville : Le Jardin d'Arvieu, un projet de tiers lieu qui regroupe plusieurs espaces conviviaux et propose une expérience locale de coworking, Co living, de séminaires et de formations. Après trois ans de partenariats publics privés, de Co-design citoyen et participatif, cet espace, en cours de création, a ouvert ses portes au printemps 2019. Pour en savoir plus sur le projet : consulter  le site du "Jardin d'Arvieu" . Et ainsi pourrons être dépassés des difficultés évoquées lors du grand débat national. Il s’agit bien d’un exercice pratique de la démocratie participative ? 

Yannick Imbert, Directeur des affaires publiques et territoriales du Groupe La Poste, rappelle l’implication importante de la Poste dans les territoires ruraux. Elle s’est réorganisée pour y répondre et prendre en compte les enjeux de la société immatérielle où vivre ensemble est essentiel. Il faut donc travailler le lien social.

La représentation des flux de type Facebook est réelle, et de fait il s'agit d' investir ce territoire.

La Poste, joue la proximité, le tiers de confiance, l’offre multi conseils. Ce renouvellement passe par les postiers et par le développement de plateformes numériques pour la « participation aux décisions ».

En conclusion il faut rester maitre de son territoire et de sa destinée !

Le portage politique est absolument essentiel !

La multiplication des multiples territoires ne doit pas oublier les acquis sociaux !

Le rôle des citoyennes et citoyens reste au centre du numérique !

https://educavox.fr/les-reportages/content/313-ruralitic/

Dernière modification le vendredi, 06 septembre 2019
Desvergne Marcel

Citoyen numérique mobile, vice-président de l’An@é, responsable associatif accompagnant le développement numérique. Directeur du CREPAC d'Aquitaine,  Délégué général du Réseau international des universités d'été de la communication de 1980 à 2004, Délégué général du CI’NUM -Entretiens des civilisations numériques de 2005 à 2007, Président d’Aquitaine Europe Communication jusqu’en 2012. Président ALIMSO jusqu’en 2017, Secrétaire général de l’Institut du Goût de la Nouvelle-Aquitaine.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.