fil-educavox-color1

Le deuxième échange du Forum Educavox 2013 est animé par Bernard Desclaux, Conseiller d’orientation, Directeur de CIO retraité et blogueur sur le thème : "Outils pour une communauté de veille et de publications".
Enseignants et apprenants doivent vivre « le même âge numérique ». Cette information permanente se fonde sur la veille et la communication. Comment faciliter la création collective des communautés en ligne ? Jusqu’où aller dans la communauté de veille avec les apprenants ?

Les intervenants : Anne Lehmans, Professeur documentaliste à l’IUFM d’Aquitaine, Jean - Marc Merriaux, Directeur général du CNDP, Jean-Paul Pinte, Docteur en Sciences de l’Information et de la Communication, Maître de conférences et chercheur au Laboratoire d’Innovation Pédagogique de l’Université Catholique de Lille

Après un rapide rappel de l’évolution du Web du minitel au web 4.0 , Jean Paul PINTE présente un très large panel des outils à la disposition des enseignants et des étudiants et regrette que peu soient utilisés : « on est passé trop vite à la société de Google et de Facebook et on découvre l’internet par ce biais là ».

La veille pédagogique, c’est socialiser, diffuser, partager.

Jean Paul PINTE nous donne dans cette communication les modes d’accompagnement pédagogique de ses étudiants dans leurs recherches sur les 3 Web, le web social, le web de l’information et le web documentaire qui leur permettent ainsi de sortir des moteurs de recherche traditionnel.

Il souhaite que les enseignants deviennent des curateurs archithécaires de l’information facilitateurs d’apprentissage avec l’innovation pédagogique. Mais compte tenu de la rapide évolution du Web, comment les digiborigènes que sont souvent les enseignants débutants, peuvent ils appréhender sans difficulté sa complexité et la multitude des outils et des banques de données qui s’offrent à eux ?

Jean Paul PINTE


« La révolution vient du fait que nous n’allons plus chercher l’information, l’information vient à nous » affirme Jean - Marc Merriaux, Directeur général du CNDP qui pose dans son intervention plusieurs questions.

Celle de la formation des enseignants :

L’enseignant doit aujourd’hui éduquer les élèves à la recherche d’information, de contenu et de connaissance. Il se positionne alors en posture de médiateur au sein de l’écosystème de la transmission des connaissances. Il faut former les enseignants au changement de posture et l’accompagner dans l’évolution de ses pratiques.

Celle du rapport au temps :

Le temps de l’école n’est pas le temps du réseau social ; comment donner du temps au temps dans le système scolaire. Le rapport au temps est essentiel : instantanéité et distance

Celle des ressources :

L’enseignant peut être éditeur, créateur et diffuseur de contenu. Comment enrichir et permettre cette diffusion de contenus ? Le problème de la granularité des contenus doit aussi faire l’objet d’une réflexion car selon qu’ils sont ou non suffisamment fins, ils permettent ou non une plus grande capacité d’innovation. La question de la veille se pose donc ainsi que celle de l’indexation et du référencement des ressources : « il faut donner du poids à la place des métadonnées dans les problématiques de veille » précise Jean Marc MERRIAUX

Jean Marc MERRIAUX
 
Anne LEHMANS, enseigne à l’IUFM d’Aquitaine. Elle témoigne de son expérience avec des étudiants de Master. Comparant la pratique des élèves de lycées sur les TPE et celle d’élèves de lycées professionnels, elle « craint qu’un écart considérable se creuse entre des élèves très performants du numérique et d’autres qui deviennent complètement démunis »

L’objectif consiste pour les enseignants à« créer des communautés à travers les réseaux sociaux en utilisant un vocabulaire commun, des questions communes, des méthodes communes, afin de créer des communautés de savoir »

Pour cela il faut" créer de la confiance et apprendre ce qu’est l’expertise"

Anne LEHMANS
Dernière modification le jeudi, 13 juin 2019
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats entre les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.