fil-educavox-color1

Epitome : un projet européen pour favoriser l’utilisation de Minecraft en classe

La pandémie a affecté énormément d’écoliers à travers le monde et laissé des traces profondes sur le plan du numérique en classe. De nombreux outils ont été utilisés de diverses manières pour assurer la continuité éducative malgré les périodes de confinement. Si le bricolage et le « do it yourself » ont été de mise au départ, on a très vite pu constater que des méthodes étaient imaginées, testées, validées et diffusées de par le monde enseignant. Je me souviens moi-même d’avoir assuré un certain nombre de cours en utilisant Discord. Ce fut un réel défi, parfois épique mais pas inintéressant. J’y reviendrai dans un autre post.

En savoir plus...

Joue-Maths-Gie : Un jeu coopératif, une création collective.

Par Pierre-Henri Casarotto sur ECHOSCIENCES - Nouvelle-Aquitaine : Depuis notre dernier article (ici) beaucoup de choses se sont passées, des retards dans la production du jeu, liés à la fermeture des établissements pendant le confinement et aussi des difficultés d’approvisionnement en matières premières (en particulier la résine pour les pièces en injection coulée).

En savoir plus...

L’influence des interactions collaboratives et coopératives sur l’inventivité – Thèse de Luis Galindo (2020)

Présentation de la thèse soutenue le 19 novembre 2020 par Luis Galindo, sous la direction de Jean-François Cerisier et la codirection de Bruno Devauchelle pour l’obtention du Grade de Docteur en Sciences de l’Information et de la Communication : « L’influence des interactions collaboratives et coopératives sur l’inventivité lors de la conception d’un artefact numérique d’apprentissage. Le cas du projet REMASCO pour Réinventer le manuel scolaire en mobilisant les techniques numériques. »

En savoir plus...

Marie Soulié : " Le virus de la création artistique, au cœur de mon atelier d’écriture. "

Qui dans le monde éducatif ne connait pas Marie Soulié ? Professeure de français au collège Daniel Argote à Orthez depuis une dizaine d’années, elle est sans cesse en recherche de clés, de portes, d'énigmes, de labyrinthes, de projets...pour entrainer ses élèves dans le monde de la culture et des savoirs. Un virus de création artistique est entré dans vos ateliers...Marie, racontez-nous !

En savoir plus...

"¿ Qué tal ? Il était une fois", histoires policières collaboratives, en français et en espagnol

Le projet "¿Qué tal ? Il était une fois" a été mis en place par Carine DURIEUX AH-FAT, professeur d’espagnol au lycée général Nicolas Brémontier dans l’académie de Bordeaux.

Ce projet, mené en espagnol, consistait à écrire plusieurs histoires policières de façon collaborative, en français et en espagnol

En savoir plus...

Intelligence collective à distance : déployer un forum’express

Nous avons organisé l’année dernière un forum’express pour faire cogiter des enseignants de l’académie impliqués dans le numérique. L’idée fondatrice était de proposer une transposition en ligne d’un forum ouvert en concentrant les échanges sur une durée très courte (32h, entre le mardi matin et le mercredi soir) afin de soutenir une vraie dynamique sans assommer les participants. Nous vous partageons toutes les sources pour que vous puissiez essayer cette modalité de travail en intelligence collective.

En savoir plus...

Interagir pour écrire grâce aux technologies numériques à l'école primaire

Dans la vie quotidienne, la quasi-totalité des textes est désormais élaborée au moyen d’ordinateurs et de tablettes. De plus en plus, les personnes échangent en s’adressant des courriers électroniques ; participent à des forums de discussion ; effectuent des commandes, se documentent, se font connaître en utilisant le réseau internet.

En savoir plus...

Le numérique change-t-il la façon de travailler des enseignants ?

« Faire entrer l’école dans l’ère du numérique » était un objectif du président Hollande en 2012. Quand on s’intéresse à L’Ecole 42, lancée en 2013 par le fondateur de Free (Xavier Niel) pour former des étudiants au numérique et à l’informatique, de manière non académique, on peut s’interroger pour savoir si on n’est pas allé trop loin… En effet, dans cette institution il n’y a pas de cours, pas de professeurs mais des défis à relever, des challenges à entreprendre et il est fortement conseillé de collaborer entre pairs, d’utiliser bien sûr les réseaux sociaux. Bref, mettre en avant les pratiques participatives, travailler sans compter ses heures, toute la nuit s’il le faut…

En savoir plus...