fil-educavox-color1

La culture est un long processus, une adaptation progressive à des contextes, une appropriation qui s’opère notamment dans les familles, avec l’école, avec les pairs, avec pour les jeunes, une tendance à l’autonomisation par rapport aux pratiques d’adultes. Il en est de même pour la culture numérique à la différence que les pratiques sont présentes dans tous les actes de la vie courante et que les impacts sont beaucoup plus rapides. (Vidéo : Hervé Le Crosnier : https://www.educavox.fr/accueil/breves/restitution-de-la-rencontre-culture-numerique-education-aux-medias-et-a-l-information-bnf)

Agir, penser, développer son esprit critique, se former, former pour une culture commune qui transcende les frontières étanches mises en place par les différents acteurs institutionnels : une culture commune que nous appelons de nos vœux sous le terme de « continuum éducatif » qui est le véritable enjeu du numérique pour la jeunesse.

La formation des enseignants, un élément essentiel qui devrait aller au-delà d’une formation technique à l’utilisation des outils numériques.

Par Anne Veghte-Quatravaux, IAN Lettres de l’Académie de Montpellier et Sabrina Caliaros, DRANE de la Région académique Occitanie : Avec l’évolution des métiers et du monde professionnel, la nécessité de la maitrise du numérique est un enjeu qui est devenu encore plus criant depuis la crise sanitaire.

Pour développer des pédagogies plus actives, maitriser le numérique est indispensable comme le révèle le dernier rapport de la DEPP « Le numérique éducatif : que nous apprennent les données de la DEPP à l’école ? »[1].

D’après ce rapport, les enseignants français sont très nombreux à utiliser fréquemment les outils numériques pour préparer leurs cours (94 % pour le premier degré et 88 % pour le second degré). Ils sont moins nombreux à les utiliser pour guider les séances en classe (respectivement, 50 % et 70 %) et encore moins nombreux à laisser les élèves utiliser les TIC pour des projets ou travaux en classe (respectivement, 14 % et 36 %).

L’utilisation pédagogique du numérique est considérée comme la pratique la moins prioritaire et la moins faisable par les professeurs de collège, elle est la pratique pédagogique la moins répandue.

Une tendance similaire est constatée dans le premier degré où l’utilisation du numérique par les enseignants est encore plus faible qu’au collège.

C’est pourtant, en assurant une maitrise technique, d’usage et de culture que l’école de la République développera chez les jeunes une pensée critique qui leur permettra à la fois d’être en capacité d’adopter une distance éclairée en tant que citoyen dans une société largement numérique, et une aisance pour évaluer et travailler avec les outils numériques qu’ils vont être amenés à utiliser tout au long de leur vie, en particulier professionnelle.

Cet objectif ne pourra être atteint que si les enseignants eux aussi sont à l’aise avec leurs compétences numériques, au point d’être en mesure de développer une pédagogie qui tire parti du meilleur de chaque outil afin de bénéficier de la plus grande plus-value pédagogique possible.

C’est pourquoi la formation des enseignants est un élément essentiel qui devrait aller au-delà d’une formation technique à l’utilisation des outils numériques.

Anne Veghte-Quatravaux, IAN Lettres de l’Académie de Montpellier et Sabrina Caliaros, DRANE de la Région académique Occitanie : La Maison du Numérique, un projet digital innovant pour accompagner les professeurs dans la maîtrise du numérique

https://www.educavox.fr/innovation/dispositifs/la-maison-du-numerique-un-projet-digital-innovant-pour-accompagner-les-professeurs-dans-la-maitrise-du-numerique

Outillage numérique des écoles et des familles : A quelles conditions réussirons-nous l’école numérique ?

Salon Educatec-Educatice. Conférence plénière du jeudi 25 novembre 2021

Depuis le premier avatar du plan numérique pour l’école en 2014, les politiques publiques nationales et locales ont fait de l’équipement des lieux éducatifs un des leviers majeurs en faveur du développement de l’éducation au et par le numérique. Malgré l’importance des engagements financiers comme de la volonté des acteurs politiques, éducatifs et techniques locaux de faire vivre ces dynamiques, leur effet est resté jusqu’à aujourd’hui contesté. Ainsi, le dernier rapport de la cour des comptes sur le sujet (publié en juillet 2019) titrait-il sévèrement : « Le service public numérique pour l’éducation : un concept sans stratégie, un déploiement inachevé ».

Qu’a-t-on appris de ces années de développement ? A-t-on su tirer les leçons des plans numériques précédents ? A quelles conditions le développement de l’équipement numérique des écoles peut-il contribuer à l’évolution des compétences et à la réussite de tous les enfants et élèves ? Inscrit dans le cadre du plan de relance, les derniers appels à projets et appels d’offres (« pour socle numérique de base dans les écoles », TNE) constitueront-t-ils un levier positif pour parvenir à ces résultats ?

Cet échange de vues entre d’importants acteurs du numérique éducatif (recherche, EdTech, collectivités et État) a fait apparaître de nombreuses convergences sur les objectifs à atteindre : une éducation inclusive, la résorption des inégalités, un partenariat réel et assumé entre les partenaires (collectivités, État) et les acteurs (familles, enseignants). 

Cependant, sont apparues un certain nombre de difficultés qui seront difficiles à résoudre. 

C’est tout d’abord la question de la formation initiale et continue des enseignants, notoirement insuffisante dans ce domaine, même si des pistes apparaissent : formation entre pairs, Conseillers numériques proposés par la Caisse des Dépôts, intervention des acteurs de l’éducation populaire, rôle accru de Canopé...

Par ailleurs, la question de l’équipement qui faisait l’objet du débat n’a été que très peu évoquée : on en reste à un niveau expérimental de quelques dispositifs ambitieux, mais encore embryonnaires « Socle numérique de base », Trousse à projets, Territoires numériques Éducatifs.

La généralisation d’un équipement robuste des écoles, des établissements et des familles est encore loin d’être réalisée, ce qui ne laisse guère de grands espoirs de voir advenir à court terme la transformation numérique de l’École pourtant annoncée depuis la Loi d’orientation et de programmation du 8 juillet 2013.

Toutefois, en ce qui concerne aussi bien l’outillage que les ressources éducatives à construire, il a été proposé de passer d’une logique de l’offre et de la demande, à une logique d’offre et de besoins, ce qui représenterait une véritable révolution pour la recherche et les industriels du numérique.

Une telle politique qui orienterait la recherche, la création de ressources et la formation en fonction des besoins réels de l’éducation et de la pédagogie, serait l’occasion de mettre en place un pilotage ferme et efficace de la part de l’État, des Collectivités territoriales et de l’ensemble des acteurs. 

Michel Pérez : Outillage numérique des écoles et des familles : A quelles conditions réussirons-nous l’école numérique ?

https://www.educavox.fr/accueil/reportages/outillage-numerique-des-ecoles-et-des-familles-a-quelles-conditions-reussirons-nous-l-ecole-numerique

Le modèle « école » ne se heurte-t-il pas à une société où le numérique à transformé toutes les approches ?

Lors des rencontres Educatice, l'An@é, au regard de certains constats, a soumis cette question : comment au regard des temps sociaux, des pratiques numériques, des inégalités, modifier les temps éducatifs ?

Quels sont les besoins des familles (temps social- parentalité numérique…place des devoirs et accompagnements culturels) des enfants (pratiques sportives, créatives, citoyennes…), des équipes éducatives ? Quelles peuvent être les relations au sein de l'école avec les associations, avec les lieux de médiation... (Quels partenariats...Quelles formations- temps de concertation…). Comment pouvons-nous les associer de manière plus cohérente et éviter un saupoudrage d'actions livrées aux seules initiatives locales ?

Sont posées les questions des temps (pas seulement celui de l'école), d'aménagement des espaces réels et en ligne, leur accessibilité, celles des formations, (initiale – 18 h actuellement sur le numérique…) transversales – Entre pairs, par équipes de projets…continues. Celles de l’inclusion des parents...Celles des liens avec le tissu associatif et culturel...

Comment donner de la cohérence aux temps éducatifs à l'ère du numérique ?

https://www.educavox.fr/accueil/debats/comment-donner-de-la-coherence-aux-temps-educatifs-a-l-ere-du-numerique

Le lien entre tous ces acteurs de l’éducation des jeunes est ténu, distendu, voire souvent inexistant, car il n’est pas, le plus souvent, formalisé.

C’est ce lien entre tous les acteurs qui pourrait être utilement mis à profit pour assurer la continuité éducative des jeunes.

Le numérique peut être un vecteur pour créer et enrichir ce lien via des outils appropriés : réseaux, espaces, matériel... etc

Ce lien suppose l’existence d’une culture commune qui transcende les frontières étanches mises en place par les différents acteurs institutionnels : une culture commune que nous appelons de nos vœux sous le terme de « continuum éducatif » qui est le véritable enjeu du numérique pour la jeunesse. A la recherche d’une cohérence entre tous ces dispositifs, tous ces outils, tous ces réseaux disparates et le plus souvent marchands, il importe de créer un véritable lien dédié à l’action éducative qui renforce le lien social entre les jeunes et entre les institutions, les citoyens via l’objectif majeur que représente la formation des jeunes.

L'organisation de l'école ...Un chantier jamais achevé et plus que jamais prioritaire...

Que cette année qui vient apporte sérénité et innovations !

Michelle Laurissergues

 

Les dossiers de l'année 2021

Educatice 2021 Depuis plus de 20 ans le salon Educatec-educatice, le rendez-vous annuel incontournable, Palais des congrès, Versailles

Données d’éducation Enjeux d'éthique des usages des données numériques d'éducation

L’aventure #CulturesNum Bibliographies documents de synthèse par les étudiants de l'Université Bordeaux Montaigne

e-Educ 2021  Le numérique en éducation, ses atouts, ses risques et ses opportunités, Bordeaux

In-FINE : Eduquer, Transformer, Accompagner  In-FINE, Forum international du Numérique pour l’Éducation, Université de Poitiers

Médiations numériques Campus, Fab Labs, Tiers-Lieux...Les rencontres Ruralitic

Dernière modification le lundi, 03 janvier 2022
Laurissergues Michelle

Présidente d'honneur et fondatrice de l’An@é, co-fondatrice d'Educavox et responsable éditoriale.