fil-educavox-color1

Nous avons organisé en juillet un forum ouvert avec les enseignants référents des usages du numérique de l’académie pour nourrir le projet académique d’actions concrètes et avons été très impressionnés par l’enthousiasme des participants pour cette modalité de travail. Nous souhaitions proposer un événement comparable pour les référents numériques du second degré mais n’avions aucun budget et une échéance temporelle très courte : nous avons donc essayé de transposer en ligne les modalités du forum ouvert et l’avons appelé Cogit’Express. Voici les grandes lignes de son organisation et les premiers éléments d’analyse que l’on tire de cette expérimentation.

Un Cogit’Express, qu’est-ce que c’est ?

Le Cogit’Express est un événement d’intelligence collective, ‘transposition’ en ligne du forum ouvert.

Pour mettre en place cet événement, nous nous sommes appuyés sur M@gistère, plateforme nationale basée sur Moodle en utilisant deux outils principaux, un forum et des PAD. Les participants ont été choisis par la DANE en regroupant tous les enseignants du second degré ayant une mission en lien avec le numérique. Ils ont été inscrits automatiquement au dispositif.

Un participant peut intervenir selon 4 modalités différentes :

  1. Proposer une idée : dans notre cas, créer une nouvelle entrée dans le forum pour proposer une action concrète qui répond aux attentes du terrain et permet de faire vivre localement le projet académique ;
  2. Enrichir les propositions : en répondant aux propositions du forum, en demandant des explications, en apportant un regard critique bienveillant, en présentant une réalisation concrète en lien avec la proposition, …
  3. Voter pour une proposition : marquer son intérêt pour une proposition (le forum proposé dans M@gistère permet de ‘liker’ une contribution). Cette activité est utile pour les personnes qui n’ont que très peu de temps à consacrer ou qui ont peur de s’afficher mais souhaitent quand même contribuer.
  4. Raffiner une proposition : les contributions les plus appréciées sont retravaillées sous forme de PAD pour les raffiner et préciser l’objectif visé, le descriptif, la zone d’impact de l’action et les grandes lignes d’un plan d’action.

Tout est expliqué dans l’infographie ci-dessous :

FEx Processus v2 031018

Pour stimuler les contributions, nous proposions une interview d’un expert pour chaque axe du projet académique.

Ainsi, ce sont Frédérique Alexandre-Bailly (@___FAB_), rectrice de l’académie de Dijon, Margarida Romero (@margaridaromero), directrice du Laboratoire LINE et enseignante à l’ESPE de Nice,  Jacques Planchon (@JacquesPlanchon), directeur de la Maison de l’Emploi et de la Formation de la Nièvre et Marius Bourgeoys (@Bourmu), directeur de EscouadEDU qui nous livrent leur regard sur ce projet académique. Leurs contributions seront publiées tout au long du mois d’octobre. 

Quel bilan en tirer ?

On peut faire un premier bilan chiffré pour définir les contours de ce Cogit’Express :

  • 310 personnes de l’académie ont été sollicitées et inscrites à l’événement ;
  • 43 personnes se sont connectées pendant le Cogit’Express pour découvrir le dispositif et/ou participer aux échanges ;
  • 2 personnes extérieures à l’académie ont participé via les réseaux sociaux ;
  • 24 contributions ont été produites sur le forum (on appelle contribution, toute proposition, réponse ou like) ;
  • 5 actions ont été co-construites et formalisées (elles sont accessibles ici);
  • 18 personnes se sont connectées depuis la fin de l’événement pour voir ce qui s’est passé.

Deux éléments me semblent intéressants à relever :

La participation et le nombre de contributions sont relativement faibles. Cela peut s’expliquer par plusieurs raisons concomitantes. En effet, le Cogit’Express s’est déroulé 10 jours après la rentrée et c’est une période qui est très chargée pour les référents numériques. De plus, la démarche contributive proposée est nouvelle pour beaucoup d’entre eux et nécessite de se familiariser avec les modalités de participation : il faut oser s’afficher, accepter la controverse, revenir plusieurs fois pour participer aux échanges tout au long de l’événement, … autant d’éléments qui s’apprennent et se développent dans la durée.

Le nombre de personnes qui sont venues voir après l’événement est proportionnellement élevé. Cela montre un certain intérêt pour l’événement : que ce soit lié à la forme ou au sujet, des enseignants sont venus voir, par curiosité ce qui s’était passé, et c’est encourageant ! Cette impression est confortée par des retours de quelques enseignants qui m’ont informé être désolés et déçus de ne pas avoir pu participer.

Au total, 20 % des personnes sollicitées se sont connectées alors que période était chargée pour eux : nous trouvons cela encourageant, non ?

Et pour la suite ?

Nous sommes convaincus qu’il faut acculturer les enseignants à ces modalités émergentes dans notre société numérique. Cela devrait nous inciter à proposer un ou deux autres Cogit’Express sur d’autres sujet au cours de l’année. Mais quelques éléments sont à retravailler.

  • Le choix des propositions qui sont raffinées devait se faire en fonction du nombre de ‘like’. Il paraît plus judicieux de compter toutes les formes de marques d’intérêt en comptabilisant aussi le nombre de réponses et contributions à la discussion.
  • La participation était limitée aux enseignants de l’académie. Il faudra autoriser l’inscription pour des personnes extérieures qui souhaiteraient contribuer : l’ouverture aux autres ne peut qu’être riche !

A partir de ces réflexions, nous pouvons comparer un Forum ouvert et un Cogit’Express afin d’en faire ressortir les différences.

Élément caractéristique Forum ouvert Cogit’Express
Participants : « Les personnes présentes sont les bonnes » Invitation + ou – ouverte Inscription du public cible + ouverture en auto-inscription
Gestion du temps : « Ça commence quand ça commence » et « Quand c’est fini, c’est fini » Cadrage strict des différents temps du forum ouvert Cadrage strict de la durée globale du Cogit’Express
Temps de ‘brise glace’ / présentation Plein de solutions possibles : présentation auprès de ses deux voisins, par exemple Forum de présentation : ‘Dans quel état suis-je au début de ce Cogit’Express ?’
(réponse avec 1 mot + 1 photo)
Initiation des ateliers (temps de divergence) Temps en début de journée pour définir l’ordre du jour Ouverture de nouveaux sujets sur le forum, au fil de l’eau. Chaque sujet du forum correspond à un atelier
Vote pour choisir les idées à approfondir (temps de convergence) Avec des gommettes, par exemple En utilisant le ‘like’ du forum et/ou en comptabilisant le nombre de contributions sur chaque sujet
Organisation des temps de convergences Rotation comparable aux ateliers de divergence Utilisation d’un PAD pour chaque proposition à raffiner
Cercle de clôture 1 mot, chacun son tour L’aspect asynchrone du Cogit’Express rend ce cercle de clôture compliqué à mettre en place. Avez-vous une idée à proposer ?

Alors, ça vous intéresse ? Vous souhaitez vous lancer ? N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez plus de détails sur l’organisation d’un tel événement. Et si vous préférez commencer par en vivre un, nous vous tiendrons informés du (des ?) prochain(s) Cogit’Express en espérant vous y retrouver !

Article publié sur le site : http://dane.ac-dijon.fr/2018/10/01/cogitexpress-version-en-ligne-du-forum-ouvert/
Jacques Dubois

Sauf mention contraire, le contenu de cet article est sous licence Creative Commons BY-SA

Académie de Dijon - Site Délégation Académique au Numérique Educatif

Dernière modification le vendredi, 05 octobre 2018
Jacques DUBOIS

Conseiller en Numérique Éducatif, Administrateur académique M@gistère
Délégation Académique au Numérique Éducatif
Rectorat de l'académie de Dijon - dane.ac-dijon.fr

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.