fil-educavox-color1

Dans le cadre du partenariat An@é - Educavox et le Carrefour de l'Innovation sur Educatice 2019, nous publions des interviews de ceux qui vont faire le Carrefour de l'Innovation pendant les 3 jours du salon. 

Voici le premier échange !

Bonjour, Céline Guilhot Coulpier ! En quelques mots, vous vous présentez ?

Bonjour, je suis enseignante en CE1 à Neuilly-sur-Seine dans les Hauts de Seine. J’ai également enseigné 5 ans à Gennevilliers et 2 ans aux Etats-Unis dans une école Américaine d’immersion française où j’ai ainsi pu découvrir un autre système éducatif et d’autres pratiques.

Qu’évoque pour vous l’innovation pédagogique ?

Pour moi innover c’est tout d’abord entreprendre se laisser aller à essayer de nouveaux outils, de nouvelles pratiques. Mais cela peut également être regardé sous un autre angle un objet pour lui donner une autre fonction et ainsi développer tout son potentiel. Et pour finir je dirai qu’innover c’est aussi sortir du cadre ou plutôt agrandir le cadre.

Est-ce qu’il est facile d’innover aujourd’hui selon vous ? Pourquoi ?

Je pense qu’on innove plus facilement aujourd’hui car on a accès à plus de sources d’inspiration par internet.

On peut suivre par instagram les pratiques des enseignants du monde entier par exemple. Mais il y a toutefois des freins pour innover et entreprendre. Le premier qui me vient est un frein législatif. Si j’ai la chance d’être dans une circonscription qui est équipée de nombreux outils numériques (des tablettes, un VPI et un ordinateur portable) il m’est malheureusement impossible d’acheter avec le crédit mairie :  des ressources numériques or ce sont bien des frais pédagogiques.  Même si l’éducation nationale fournit des ressources éducatives numériques gratuites par la BRNE, il est dommage de ne pas avoir accès aux autres, et ainsi exercer comme on le fait pour les manuels notre liberté pédagogique.

Quelle animation venez-vous proposer sur le Carrefour de l’innovation pédagogique ?

Sur le carrefour de l’innovation je propose un atelier sur le thème : de l’utilisation intelligente des tablettes dans le domaine langagier.

Je souhaite montrer aux enseignants que les tablettes sont un outil à privilégier pour l’oral.  Car avoir une tablette c’est posséder un magnéto et celui-ci était préconisé dans la pédagogie Freinet. On peut écouter une pratique de classe par  Pierre Guérin, pionnier du magnétophone à l'école sur France culture.  Les bandes à rembobiner étant très contraignantes la pratique s’est peu développée. Aujourd’hui c’est d’une facilité redoutable ! Cela permet aux élèves de s’enregistrer pour s’entrainer sur une poésie ou pour la lecture d’un texte à voix haute et ainsi se préparer. Il pourra se réécouter et entendre ses progrès. C’est aussi avoir des applications qui favorisent l’entrée dans les apprentissages comme scratch junior qui certe est fait pour apprendre à coder mais une fois cela fait, les élèves peuvent créer des dialogues, des histoires respectant le schéma narratif et être très motivé pour rentrer dans la production d’écrits. 

Qu’est-ce qui vous a donné envie de transmettre votre animation au travers du Carrefour ?

De mon côté transmettre c’est partager et ainsi avoir la possibilité d’échanger avec les autres pour apprendre en retour.

Pensons énergie positive : quel message avez-vous envie de faire passer aux enseignants ?

Je vais juste redire ce que ma collègue binôme Américaine m’a dit au début au je suis arrivée, vous les français vous dites toujours « oui, c’est pas mal » et pourquoi vous ne dites pas juste :  oui c’est bien ! bravo, super, Wahouh !

Est-ce que vous voulez partager des initiatives que vous souhaitez mettre en lumière ? Les vôtres ou celles de collègues qui vous ont marqué ?

Je voudrais juste parler d’une frise historique numérique et égalitaire homme / femme.

Cette frise qui contient autant de femme que d’homme à chaque période est mise au-dessus des portes manteaux des élèves pour qu’ils se familiarisent avec le temps qui passe et ainsi avoir des repères historiques par des personnages célèbres. Avec HPreveal (réalité augmenté)) et chaterpix j’ai pu faire parler les personnages pour qu’ils se racontent. Certains textes et enregistrements ont été faits par des élèves plus grands. Ainsi trouver des femmes comme Olympes de Gouges à côté de Jean Jacques Rousseau. Blanche de Castilles à côté de son fils Louis IX, Christine de Pisan avec Charles V ou encore Alexandra David Neel à côté du Commandant Charcot…

J’aime beaucoup cette initiative ma collègue la reprise et elle l’a enrichie avec des QR code vers un jour une actu et France TV education.

Céline Guilhot Coulpier

 

Frise avec Marie Curie

 

Son avatar comme critique litteraire

https://www.educavox.fr/agenda-2/3-jours-pour-l-innovation-educatec-educatice-du-20-au-22-novembre-2019

Dernière modification le mardi, 05 novembre 2019
Elbaz Jennifer

Vice-présidente de l'An@é.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.