fil-educavox-color1

Dans le cadre de sa première Université d’été de l’Éducation par la recherche, Savanturiers présentait le Carnet numérique de l’Élève Chercheur (CNEC) et la plateforme Apollinaire.

Ange Ansour, directrice de Savanturiers expliquait la genèse d’un projet qui remonte à trois ans. Financée par la Caisse des Dépôts et Consignations au titre du programme d’investissements d’avenir lancé par l’État, l’action a été déployée dans une vingtaine d’établissements des premier et second degrés des Académies de Paris et de Créteil. Près de 30 enseignants pédagogues-chercheurs et plus de 600 élèves ont ainsi été impliqués depuis septembre 2016. 

La démarche de création du Carnet Numérique de l’Élève Chercheur et de la plateforme Apollinaire a permis de mettre les pratiques pédagogiques des enseignants au cœur de la conception et du développement d’outils numériques natifs, en s’appuyant sur leurs expertises au sein et hors de la classe. 

Le projet e-FRAN “Savanturiers du Numérique” a ainsi bénéficié de l’apport de nombreux acteurs qui ont co-construit ces deux outils avec un double objectif : 

• soutenir la démarche de recherche en classe 

• modéliser une approche pédagogique d’éducation par la recherche généralisable, susceptible de relever les défis de l’interdisciplinarité, de l’ouverture et de numérisation de l’école. 

Le projet mobilise actuellement les académies de Créteil et de Paris (DANE) en partenariat avec les ESPE, Tralalère, le CRI, l’Observatoire de la Vie Littéraire de La Sorbonne...

carnet2

Déborah Elalouf-Lewiner CEO de la société Tralalère, présentait la structure et les objectifs du CNEC. Cet instrument a été co-créé par Savanturiers - École de la recherche, la société Tralalère, le laboratoire EDA (Université Paris Descartes - Université de Paris) et les enseignants. Dans sa phase de développement, il s’agit de produire un objet structuré sur une méthodologie existante et modulable. Les enseignants constituent des groupes par classe pour mener un travail de recherche sur un corpus donné. Le CNEC vise à accompagner des séances de réflexion via un mur d'idées et d’autres outils permettant aux enseignants de jouer le rôle de chef d'orchestre et aux élèves de mener la recherche dans un contexte global d'apprentissage. Le projet s’est déroulé en trois phases : du prototype au développement et à l'expérimentation.

Le CNEC, un outil d’initiation à la recherche scientifique

Le Carnet Numérique de l’Élève Chercheur (CNEC), permet de garder une trace du travail individuel et collectif des projets de recherche des classes. Les élèves y consignent leurs hypothèses, observations, protocoles, résultats, ou encore compte-rendus des résultats. Le CNEC accompagne plus particulièrement les projets de recherche en climatologie grâce à sa bibliothèque du climat intégrant des centaines de ressources scientifiques. À terme, de nouvelles disciplines pourront y être intégrées.

La plateforme Apollinaire

Hugues Labarthe, chef de projet pour l’académie de Créteil (DANE) présentait la Plateforme Apollinaire qui est une collection des écrits de guillaume Apollinaire avec une recherche accessible sur la base d'un index sémantique.

carnet3

Développée par le labex OBVIL (Université Paris IV) et les enseignants impliqués, Apollinaire est une plateforme interactive qui permet d’accéder à une collection d’archives multimédia, centrée sur la figure du poète Guillaume Apollinaire (1880-1918). Les élèves y acquièrent et mobilisent des compétences telles que : donner sens aux données brutes, visualiser des données, maîtriser les langages informatiques et les techniques numériques d’annotation et de partage, publier, collaborer, contextualiser, problématiser, s’initier aux controverses scientifiques. 

Le Carnet Numérique de l’Élève Chercheur et la plateforme Apollinaire seront intégrés dans des mallettes pédagogiques et mis à disposition de tous les enseignants engagés dans les projets de classe Savanturiers. Les retours de pratique de ces derniers permettront également de faire évoluer ces outils. 

Témoignages d’enseignants

Deux enseignantes témoignent de leur expérience du CNEC. Emilie Dibb professeur des écoles (cycle 3) à Paris qui a mené son action avec des chercheurs en sciences de l'éducation en analysant en parallèle les travaux mis en œuvre dans le cadre des projets Savanturiers. Elle témoigne du rôle du CNEC comme un guide pour développer des projets pédagogiques en utilisant l'outil numérique en classe. Les élèves savaient qu'ils participaient à un test et ils ont été extrêmement intéressés. On n’a pas échappé à certaines contraintes techniques. Reste encore à définir quels sont les apports d'une application numérique dans ces démarches pédagogiques.  

carnet4

Catherine Kastler, professeur d’histoire et géographie-EMC au Collège Victor Hugo de Créteil présente son travail porté par un questionnement sur la notion de ville : que signifie habiter une métropole ? quels sont les droits et règles du vivre ensemble ? avec un questionnement sur l'engagement.

Le travail avec le CNEC s’est déroulé en plusieurs étapes à partir d’un corpus constitué avec les professeurs de physique, de SVT, de lettres. Utilisant le « mur d’idées» pour partager  vidéos, photos, textes, liens, l’'élève peut créer son propre corpus. Plus tard, le « générateur d’idées » permet de faire émerger des problématiques. La dernière étape consiste dans l’élaboration d’une démarche de recherche énonçant un constat et des hypothèses.

Les élèves ont produit différents objets de nature variée, tels qu’une maquette de ville ou encore une chanson. Cependant, des difficultés techniques apparaissent, essentiellement liées à la connexion de l’établissement  qui n’est pas entièrement couvert par le réseau Wifi.

Durant la période de développement de trois ans, les enseignants ont été occupés à raison trois heures une fois par mois, puis en classe durant une heures par mois avec deux rôles : la  co-conception et l’enseignement. En collège, des séances d’enseignement de deux heurs sont réalisées via la mise en œuvre du CNEC. Les moyens ont été délégués par la Caisse des Dépôts aux DANE des académies partenaires.

La suite du projet e-FRAN : Ange Ansour précise que ce prototype permettra de faire apparaître un retour des utilisateurs sur les usages et sur la question de savoir comment le CNEC change le rapport au savoir dans la logique de construction, de transmission et d’appropriation du savoir.

Un rapport d'évaluation sera rendu public et un modèle d'exploitation sera mis au point.

Le CNEC est sans doute un outil d’une grande force pour initier les élèves à différentes méthodes de travail issues d’une démarche de recherche fondée sur le recueil d’un corpus, l’observation, l’émission d’hypothèse et l’inférence des relations logiques observables dans les phénomènes étudiés. Il s’agit d’un très intéressant dispositif de travail collaboratif dont nous suivrons avec intérêt les évolutions qui devraient aboutir à un outil devant être déployé au niveau national, mais qui ne sera pas encore disponible à la prochaine rentrée scolaire. 

Pour mémoire, les « Savanturiers – École de la Recherche » est un programme éducatif, développé par le Centre de Recherches Interdisciplinaires, qui mobilise et fédère les communautés éducatives et scientifiques qui co-créent et innovent au service de l’École.

L’éducation par la recherche s’appuie sur les méthodes et enjeux de la recherche pour développer :

  • des apprentissages rigoureux et ambitieux,
  • les 4 dimensions de l’activité scientifique de l’élève : créative, méthodologique, critique et collaborative,
  • l’expertise des acteurs éducatifs en tant que pédagogues-chercheurs.
  • Savanturiers déploie cette approche autour de 3 axes :
  • Projets Savanturiers dans les écoles maternelles, primaires, collèges et lycées et autour de l’école ;
  • Recherche et développement dans le domaine éducatif ;
  • Formation et développement professionnel des acteurs éducatifs.

Depuis 2013, 600 enseignants se sont impliqués dans des projets de classe et 30.000 on été formés à la démarche en mobilisant plus de 25.000 élèves autour de projets de recherche en classe et en périscolaire. Encadrés par 400 mentors, les projets ont donné lieu à 29 congrès d’élèves chercheurs savanturiers et 9 MOOCs ont été créés.

La Savanturothèque propose plus de 600 ressources en ligne.

Pérez Michel

Président national de l'An@é. Inspecteur général honoraire de l’éducation nationale (spécialiste en langues vivantes). Ancien conseiller Tice du recteur de Bordeaux, auteur de nombreux articles et rapports sur les usages pédagogiques du numérique et sur la place des outils numériques dans la politique éducative.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.