fil-educavox-color1

Magliulo Bruno

Magliulo Bruno

Inspecteur d’académie honoraire -Agrégé de sciences économiques et sociales - Docteur en sociologie de l’éducation - Formateur/conférencier -

(brunomagliulo@gmail.com)

Auteur, dans la collection L’Etudiant (diffusion par les éditions de l’Opportun : www.editionsopportun.com ) :

  • SOS Parcoursup
  • Parcoursup : les 50 questions que vous devez absolument vous poser avant de choisir votre orientation post baccalauréat
  • Quelles études (supérieures) sont vraiment faites pour vous ?
  • SOS Le nouveau lycée (avec en particulier toute une partie consacrée aux liens entre les choix d’enseignements de spécialité et d’option facultative, et le règles de passage dans le supérieur)

Profil LinkedIn

Qu'est-ce qu'un "bon"​ établissement scolaire ? Lecture d'un concept phantasmatique.

Chaque année, au début du printemps, fleurissent dans divers organes de presse des "palmarès" et "classements" des lycées. Commencé dans les années 1980, la publication de ce type d'articles a progressivement pris de l'ampleur, portée par la massification du nombre des bacheliers et le souci croissant des familles de bien choisir son lycée, mais aussi par le fait que chaque publication d'un article consacré à ce sujet déclenche une forte augmentation de la diffusion du support qui le propose.

En savoir plus...

Parcoursup, acte 3 : la phase de finalisation des dossiers de candidature.

La procédure Parcoursup de pré inscription en vue d'entrer en première année de l'enseignement supérieur en France est en passe d'en finir avec sa deuxième étape, dite "de formulation des voeux", ouverte de 22 janvier 2019. C'est en effet le 14 mars 2019 dernier délai que les candidats devront avoir achevé de remplir leurs divers dossiers de candidature. Ils disposeront alors de trois semaines pour "finaliser" chacun de ces derniers. De quoi s'agit-il ?

En savoir plus...

Parcoursup : faut-il cacher le nom du lycée d'origine des candidats à l'admission dans l'enseignement supérieur ?

En même temps que s'ouvrait, le 22 janvier dernier, la phase d'inscription des voeux d'orientation en première année de l'enseignement supérieur, le Défenseur des droits - Jacques Toubon - publiait ses préconisations en vue d'une amélioration de la plateforme Parcoursup. En particulier, il revient sur ce qu'il avait déjà exprimé l'année dernière : la nécessité de prendre dès à présent des mesures ("dans les deux mois", soit avant la date d'envoi des dossiers vers les établissements d'enseignement supérieur), afin que la procédure d'affectation soit plus transparente, ceci dans le but de "permettre aux candidats d'effectuer leurs choix en toute connaissance de cause". 

En savoir plus...

Vers la fin de la quasi gratuité des droits de scolarité des universités françaises ?

La France est l'un des très rares pays développés dans lesquels les études supérieures universitaires peuvent être gratuites ou quasi gratuites, aussi bien pour les étudiants francais que pour les étrangers. En 2018/2019, les droits de scolarité sont modestement d'un montant de 170 euros par an pour un premier cycle licence, 243 euros pour chaque année de deuxième cycle master, et 380 euros par année du troisième cycle doctorat. Quelques cas particuliers existent cependant, mais la règle jusqu'à ce jour a été la quasi gratuité de telles études supérieures.

En savoir plus...

Réforme du lycée général : il faudrait ajouter une offre d'option facultative de mathématiques en classe de première générale.

La réforme de la voie générale du lycée prévoit la possibilité, pour les élèves, d'opter en classe terminale pour un enseignement facultatif de "mathématiques complémentaires" qui est réservé aux lycéens n'ayant pas choisi l'enseignement de spécialité de mathématiques à horaire lourd (6 heures par semaine) et qui ne souhaitent pour autant pas être privés de toute formation dans ce domaine.

En savoir plus...