fil-educavox-color1

Par Grégory Fléchet sur https://lejournal.cnrs.fr/articles/algorithmes-linjustice-artificielle.

Les algorithmes des moteurs de recherche ou des services en ligne puisent dans l’immense flux de données des utilisateurs pour cerner leurs habitudes. L’informaticienne Sihem Amer-Yahia étudie cette mécanique bien huilée pour appréhender les formes de discrimination qui en découlent.

Cet entretien a été publié initialement dans le n° 11 de la revue Carnets de science.

Pourriez-vous nous rappeler ce qu’est un algorithme et le rôle qu’il joue dans le développement d’Internet ?

Sihem Amer-Yahia1. Il s’agit d’une séquence d’instructions qu’un ordinateur peut lire et interpréter dans l’objectif d’automatiser une tâche. L’algorithme peut être assimilé à une boîte qui agrège des données à partir desquelles elle produit ensuite des résultats. Ses directives peuvent être très larges. Sur le Web, cet ensemble de règles opératoires permet le plus souvent de retourner des résultats triés dans un certain ordre, comme le fait un moteur de recherche, ou de classifier des données en entrée tels les sites de e-commerce. Un algorithme peut aussi prendre des données sous une forme et les transformer sous une autre pour créer des groupes de personnes ayant les mêmes habitudes d’achats. Il est également capable d’extraire de l’information de ces données : c’est par exemple le cas des algorithmes destinés à prédire la récidive criminelle. Chaque instruction a une signification, mais c’est surtout la manière dont sont agencées ces instructions qui donne un sens à l’algorithme et détermine son utilité.  

Pourquoi les algorithmes sont-ils devenus indispensables au fonctionnement des plateformes numériques ?

S. A.-Y. L’algorithme est en mesure de s’exécuter à très grande échelle et ainsi de traiter une grande masse de données rapidement et de manière complètement automatisée, ce dont l’être humain est totalement incapable.

De nombreux sites partent du principe que le comportement d'un utilisateur dans le passé détermine ses préférences futures. Ce dernier peut alors se retrouver enfermé dans des choix limités.

Lorsque nous effectuons une recherche d’informations sur un moteur de recherche comme Qwant ou Google, c’est désormais un ensemble d’algorithmes qui décident de nous retourner une sélection de liens, de documents ou d’autres résultats en ligne censés correspondre le mieux à notre recherche. Pour cela, ces algorithmes se basent sur des données précalculées. Autrement dit, pour chaque mot-clé que nous entrons dans le moteur de recherche, il existe une liste de références à des sites internet qui sont pertinents pour ce mot-clé. Il s’agit en fait d’un système d’indexation des données disponibles sur le Web.

Lire l'article : https://lejournal.cnrs.fr/articles/algorithmes-linjustice-artificielle

Dernière modification le lundi, 10 janvier 2022
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats avec les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.