fil-educavox-color1

Différenciation pédagogique, décrochage scolaire, qualité de vie à l’école, nombres et calcul, lecture, enseignement professionnel, inégalités sociales,  attractivité du métier d’enseignant, numérique, médias, évaluations...autant de sujets qui ne cessent d'être revus dans le cadre des politiques éducatives successives...A chaque fois, nous espérons l'éclosion d'un nouveau monde éducatif qui prendrait en compte toutes les composantes sociales, culturelles et éducatives.

Les constats récurrents

À l’occasion de la publication de son rapport d’activité 2017, le Cnesco a proposé 15 fiches synthétiques sur les principales thématiques qu’il a évaluées depuis sa création.

En deux pages, les fiches présentent les principaux constats réalisés par le Cnesco, les préconisations du Conseil, des comparaisons internationales et des exemples de projets innovants mis en place en France : décrochage scolaire, qualité de vie à l’école, nombres et calcul, lecture, inégalités sociales, handicap, enseignement professionnel, mixité, égalité garçons/filles, évaluations, baccalauréat…

«  Cette évaluation permet d’améliorer la connaissance du système scolaire en ce qui concerne son fonctionnement et ses résultats. Elle vise ainsi à éclairer tant les acteurs du monde scolaire (élèves, parents d’élèves, professionnels de l’Éducation nationale, collectivités territoriales, associations d’éducation populaire, etc.) que le grand public."

Le Cnesco assure la diffusion des résultats des évaluations et de la recherche, et inscrit sa démarche dans une perspective d’aide à la décision destinée à l’ensemble des membres du système scolaire.

https://www.educavox.fr/formation/les-ressources/15-evaluations-du-cnesco-et-ressources

Les causes des problèmes de l’école sont toujours les mêmes.  Ils relèvent notamment de l’hétérogénéité des classes. Comment traiter cette question ?

Derrière la notion de différenciation pédagogique se cache une multiplicité de pratiques et de dispositifs pertinents pour faire face à l’hétérogénéité dans les classes.

Continuité des pratiques enseignantes, planification et organisation des apprentissages, outils et ressources numériques, postures des enseignants et des élèves, travail coopératif, travail en groupes, classes inversées, gestion de classes, toutes les pratiques sont interrogées !

Si nous prenons, par exemple, puisque nos réflexions sur Educavox sont centrées sur le  changement induit par le numérique, la question des « compétences nécessaires au traitement de ressources numériques » nous percevons toute la complexité du problème.

Ainsi, Franck Amadieu Professeur et membre du laboratoire CLLE-LTC au sein de l’Université Toulouse 2 Jean-Jaurès, France (expert CNESCO) livre son analyse :

«  Face à la multiplicité des choix de sélection, l’activité de sélection des informations dans les documents numériques peut se révéler difficile pour l’apprenant qui n’a pas de critères suffisamment précis pour évaluer des choix et prendre une décision. Ainsi, parcourir, naviguer, scanner les informations dans un document numérique se révèlent plus complexes que de traiter linéairement un texte car l’apprenant doit conduire des traitements actifs et prendre des décisions. Les traitements des éléments sélectionnés et de leurs relations peuvent aussi être exigeants. Les apprenants doivent apparier des informations et établir des connexions entre des informations présentées de manière non intégrée ».  

Aujourd’hui l’intelligence artificielle attire tous les regards comme LA solution aux questions d’individualisation.

Thierry Klein présent au BETT  fait ce constat :         

" Pour un grand nombre de technologies proposées au Bett, la fonctionnalité « intelligence artificielle » est glorieusement mise en avant. Beaucoup de sociétés proposent ainsi des cursus scolaires adaptatifs et personnalisés grâce à l’intelligence artificielle et aux « algorithmes adaptatifs » (adaptive learning). Mais s’avèrent incapables d’informer sur la nature et l’étendue des choix faits par l’ordinateur pour proposer le contenu à l’élève. Là aussi, poser la moindre question semble incongru. " L’algorithme est adaptatif, mon bon Monsieur, que voulez-vous qu’on vous dise de plus ? "

De tout ceci, on peut tirer une première règle générale : Plus l’accent est mis sur la technologie dans une présentation, plus l’intention pédagogique est absente – dans la plupart des cas, le délire technologique ne fait que purement et simplement masquer l’absence totale d’intention pédagogique."

https://www.educavox.fr/accueil/reportages/bienvenue-au-bett-show-le-salon-ou-le-delire-technologique-remplace-l-intention-pedagogique                                                   

Réforme du baccalauréat, orientation, 21 propositions pour donner le goût des maths…Les changements sont proposés.

Citons Bruno Magliulo :

Le projet de réforme du baccalauréat recueille une large adhésion, c'est nettement moins le cas en ce qui concerne le projet de réforme du lycée… " En ce qui concerne le projet de réforme du lycée, le Ministre ressent le besoinde prolonger la phase des négociations concernant cette dernière et de se donner plus de temps pour boucler ce dossier.

Cela était prévisible. Passé le temps des diagnostics sur les dysfonctionnements du lycée actuel, des définitions d'objectifs généraux largement consensuels, il allait bien falloir aborder des questions plus clivantes, à propos desquelles des crispations et oppositions diverses ne manqueraient pas de s'exprimer, telles celles relatives aux horaires et programmes de chaque discipline, au débat sur le choix entre maintien des séries ou passage à une organisation modulaire, à la question de savoir si on conserve une voie technologique spécifique ou si on fusionne les voies générale et technologique, à l'organisation des emplois du temps des enseignants et des élèves, l'articulation entre les enseignements de tronc commun et les enseignements au choix, les modes d'évaluation des élèves, le nouvel équilibre à trouver entre les enseignements traditionnels et les actions éducatives transversales (notamment : l'accompagnement des projets d'orientation des familles), l'évolution des missions du lycée, le développement de l'interdisciplinarité et donc du travail en équipe des enseignants, l'inévitable débat (très explosif en vérité) sur la possible annualisation des services, l'évolution du référentiel "métier d'enseignant en lycée" que cette réforme ne manquera probablement pas d'entraîner, et bien d'autres questions plus ou moins sensibles.

https://www.educavox.fr/alaune/vers-une-reforme-du-lycee-moins-en-profondeur-que-prevue

En ce qui concerne les mathématiques, "il s’agit d’impulser une nouvelle politique pour l’enseignement des mathématiques, politique devant recueillir l’adhésion de tous les acteurs du système. Il s’agit en effet de donner ou redonner aux élèves le goût des mathématiques, de donner du sens à leur enseignement mais aussi de participer à la lutte contre les inégalités et à la formation des citoyens ". Lire l'article de Jacques Puyou :

https://www.educavox.fr/accueil/breves/21-propositions-pour-redonner-le-gout-des-maths

Donc chacun l’aura compris, les changements profonds ne sont pas pour tout de suite…

Et pendant ce temps, (côté sombre) les usages sociétaux évoluent, la violence est latente (Au Etats- Unis aujourd’hui encore un élève a utilisé les armes dans l'établissement scolaire !), la violence ordinaire des mots et des images sur les réseaux et dans nos établissements scolaires poursuit ses ravages.

Et pendant ce temps (côté plaisir) sur Educavox, un article établit des records de lecture:

Dipongo, qu’est-ce que c’est ?

" Entre réel et virtuel, Dipongo permet aux enfants de 4 à 8 ans de s'évader dans des contes fantastiques où ils prendront part à l'aventure en devenant acteurs. Ces petits aventuriers devront pour cela résoudre des défis incroyables... Un concept ludo-éducatif innovant qui apporte modernité et fraîcheur dans les domaines  du digital et de la créativité ".

Pourquoi ? Allez savoir...

https://www.educavox.fr/innovation/dispositifs/dipongo-qu-est-ce-que-c-est

L’édition du " Carn@val numérique : Même pas peur ! " a montré en 2017 comment l’irruption du numérique dans notre société changent les espaces culturels, éducatifs et les manières d’enseigner.

Comment enseigner différemment, comment enseigner avec de nouveaux outils, comment exprimer nos doutes et  comment, par nos forces créatives,  profiter de toutes les opportunités offertes ?

C'est par un tissu relationnel opérationnel qui se crée entre tous les acteurs éducatifs, responsables institutionnels, créateurs de start up, chercheurs, enseignants, animateurs, artistes, étudiants, lycéens que se co- construisent quelques réponses et des projets.

Ed Tech, robotique, réalité virtuelle, dispositifs de programmation et jeux, tout un écosystème est en éruption.

Il s’exprimera aussi lors du salon Eduspot où nous proposerons une table ronde et des ateliers.

Il sera en scène le 21 mars 2018 avec des débats, des échanges, des créations artistiques, des démonstrations ludiques et de nombreux ateliers à la Cité des Sciences lors du Carn@val numérique : Même pas peur ! Saison 2. L’éruption. www.carnavalnumerique.fr

Michelle Laurissergues

Dernière modification le samedi, 10 mars 2018
Laurissergues Michelle

Tout d’abord enseignante en école maternelle, directrice d’école, maitre formateur, directrice du centre Départemental de documentation pédagogique en Lot-et-Garonne (actuellement CANOPE),  responsable associative au niveau des écoles maternelles de 1973 à 1994, présidente nationale de l’An@é de 1996 à 2017 qui a créé le site Educavox dont je suis responsable éditoriale.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.