fil-educavox-color1

Vidéo initialement mise en ligne sur l’Agence Nationale des usages TICE
Esthelle Straub, professeure des écoles à l’école de Tregain (académie de Rennes), permet à ses élèves de CM2, grâce à l’utilisation du TBI et à la mise en place d’un blog, d’entrer dans la production d’écrits en s’appuyant notamment sur les projets culturels portés par l’école.
 
L’origine du projet
 
Le point de départ de ce projet est lié à une volonté d’améliorer la maîtrise de la langue écrite au cycle 3. Les élèves, souvent d’origine non francophone et peu confrontés à l’écrit dans leur vie personnelle quotidienne, se trouvaient en difficulté à leur arrivée au collège. Les résultats aux évaluations nationales montraient l’inefficacité des exercices d’entraînement : en situation de production écrite, les élèves ne réinvestissaient pas les notions vues précédemment.
 
L’équipe pédagogique était à la recherche d’outils permettant de mettre en place des situations d’écriture originales et adaptées à des profils d’élèves très divers. La ville de Rennes s’engageant dans une démarche d’équipement des écoles en matériels informatiques (classes mobiles, TNI...), l’école s’est portée volontaire pour expérimenter ces outils.
 
Le principe était d’organiser des actions culturelles (dans le cas du reportage, il s’agit d’une répétition de La Traviata à l’Opéra de Rennes), puis d’amener les élèves à écrire des articles sur un blog afin de communiquer sur ce qu’ils ont vécu.
 
Le déroulement de l’activité
 
Le dispositif choisi est un fonctionnement en ateliers tournants afin que chaque élève utilise les différents outils proposés et que l’enseignant puisse gérer les difficultés d’une classe de ZEP avec 26 élèves.
 
Tous les ateliers visent la même compétence de production d’écrit avec une contrainte sur un point grammatical particulier. Les élèves sont en binômes pour favoriser leur réflexion : ils développent leurs compétences écrites en échangeant verbalement.
 
Après la phase de travail en ateliers, l’enseignant regroupe la classe pour effectuer collectivement la relecture des productions. L’échange verbal entre les élèves est à nouveau recherché pour consolider les acquis. C’est un moment important pour valoriser les réussites et encourager les progrès. L’utilisation du TBI et de boîtiers interactifs permet à chaque élève d’être acteur.
 
Les aspects techniques
 
Dans le premier atelier, les élèves écrivent un article pour rendre compte de l’événement vécu. Ils le mettent en page sur le blog Iconito de la classe et ajoutent des photographies. Ils utilisent les mini-ordinateurs connectés en wifi depuis leurs places habituelles dans la classe.
 
Le second atelier regroupe quatre élèves devant le TBI : ces élèves en grande difficulté face à l’écrit passent préalablement par une étape de dessins qu’ils photographient pour les transférer sur l’écran du tableau avant de produire collectivement des phrases.
 
Dans le troisième atelier, les élèves inventent des exercices d’entraînement pour la classe : ils écrivent des phrases mobilisant un point grammatical précis (les homophones dans le cas du reportage), les intègrent dans un logiciel utilisant l’interactivité du TBI.
 
Les apports des TICE
 
L’utilisation des TICE permet de donner du sens à l’acte d’écrire : les élèves écrivent pour publier sur un blog et être lus (les statistiques du nombre de visiteurs sont suivies au quotidien par la classe), pour créer des exercices pour les autres élèves et les réussir collectivement avec les boîtiers interactifs.
 
Le passage successif de la feuille de brouillon à l’écran de l’ordinateur puis à la projection au TBI permet de multiplier les angles de vue en ramenant toujours l’attention de l’élève sur l’objectif de l’enseignant.
 
Les compétences mises en œuvre
 
Les compétences mises en œuvre sont multiples comme dans tout projet. Citons principalement l’écriture (écrire un texte de manière autonome), le B2I (produire des documents texte, les mettre en page, intégrer des photographies), l’histoire des arts (ouverture culturelle sur le monde de l’opéra).
 
Les modalités de travail proposées favorisent largement la coopération entre élèves, l’autonomie et développent l’estime de soi.
 
 
Esthelle Straub
Dernière modification le lundi, 26 janvier 2015
Agence usages TICE

L’Agence nationale des usages des TICE accompagne la politique de développement de l’usage des technologies éducatives en concentrant son action sur les priorités nationales.

C’est un service du ministère de l’éducation nationale mis en œuvre par le Centre national de documentation pédagogique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.