fil-educavox-color1

Ludovic Jourdain, enseignant et directeur de l'école maternelle Ghislaine Briche d'Auchel présente son usage quotidien du sol interactif en classe de grande section.

 

L’origine du projet

Ludovic Jourdain : L’an dernier, ma classe a bénéficié du prêt du dispositif Ligthouse et Storyphones suite à un projet que j’ai formulé sous l’impulsion de l’inspectrice de la circonscription, désireuse de savoir quelle pouvait être la portée d’un telle installation dans une classe de maternelle.

Le Lighthouse est un cube qui intègre un projecteur interactif et un ordinateur qui permettent de transformer n'importe quel espace en un environnement d'apprentissage interactif. À l’école maternelle, ce cube permet de regrouper les élèves autour d’une vidéoprojection au sol. Ce cube est également équipé d’enceintes, les enfants interagissent grâce à deux stylets.

Les logiciels dédiés à la vidéoprojection au sol sont intéressants. Néanmoins, j’ai rapidement eu envie de créer mes propres activités grâce à un logiciel prévu pour tableau interactif afin de répondre plus précisément aux besoins de mes élèves. Cela me permettait aussi de préparer des supports permettant la différenciation pédagogique.

Le déroulement des activités 

 
Les élèves travaillent en petits groupes de 7. L’intérêt principal du sol interactif a été pour moi de pouvoir proposer aux élèves des séances de jeu et de manipulation combinant sons et images. Je l’ai donc principalement utilisé pour travailler la conscience phonologique, découvrir la fonction de l’écrit, se repérer dans l’espace ou éveiller à la diversité linguistique. 
 
Après un temps de familiarisation (3 semaines), les élèves ont été laissés en autonomie devant la tâche proposée. Je n’intervenais pas ou peu pendant l’activité. Je venais simplement valider le travail une fois celui-ci terminé, me dégageant un temps non négligeable pour mener d’autres activités en parallèle avec d’autres élèves. 
 
Le sol interactif est donc devenu au sein de la classe un atelier que j’ai proposé quotidiennement aux élèves.

Les compétences mises en œuvre 

Le sol interactif m’a permis de faire travailler les élèves de Grande Section sur de nombreuses compétences mais plus particulièrement sur celles qui permettent de mobiliser le langage dans toutes ses dimensions, l’un des domaines les plus importants dans une école comme la mienne inscrite dans un dispositif REP.

En effet, cette installation favorise les échanges langagiers et une collaboration active entre élèves. Reuni autour du tapis, tout le groupe a une vue sur la situation problème et peut ainsi discuter d’une solution avant de la proposer.

Des compétences pour « vivre ensemble » sont donc nécessaires à l’utilisation du sol interactif en autonomie puisqu’il faut respecter le point de vue de l’autre, faire un choix commun et l’accepter. Mais aussi respecter le fait que le stylet passe d’un enfant à l’autre en se basant sur le principe du « chacun son tour ».

Les apports des TICE 

Dans cette école en REP, nous n’avons pas d’ordinateur, pas de tablette, pas de tableau interactif, le sol interactif a donc permis d’y faire entrer l’outil numérique. J’ai constaté que les enfants sont très attirés par cette technologie, qu’ils y ont de suite pris goût et ont eu très vite envie de manipuler. 

Ce qui est intéressant avec les activités menées avec cet outil, c’est que l’erreur n’est pas vécue comme un échec puisqu’ils peuvent immédiatement réessayer et réussir. Cela aide notamment les enfants en manque de confiance en soi à participer davantage.

Du point de vue de l’enseignant, le sol interactif permet de laisser des enfants travailler en groupe, de façon autonome, sur une activité qui aurait normalement demandé la présence de l’adulte pour renommer ou répéter des sons, des mots, une comptine…

Les aspects techniques 

La prise en main de l’outil en lui-même a été relativement facile. J’ai dû demander à l’enseignant ressource pour les TICE (ERTICE) de ma circonscription d’y installer un logiciel pour tableau interactif et de m’en expliquer les rudiments afin de pouvoir créer mes activités, ce qui a demandé un certain investissement de ma part.

Article initialement publié sur le site : https://www.reseau-canope.fr/notice/utiliser-un-sol-interactif-a-lecole.html

Durée de la vidéo  : 00:05:54
Date de production : 2018
Producteur : Réseau Canopé
Réalisateur : Aurélie Dulin

 

Dernière modification le vendredi, 09 mars 2018
Agence usages TICE

L’Agence nationale des usages des TICE accompagne la politique de développement de l’usage des technologies éducatives en concentrant son action sur les priorités nationales.

C’est un service du ministère de l’éducation nationale mis en œuvre par le Centre national de documentation pédagogique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.