fil-educavox-color1

Louis Jeannin, vous êtes co-fondateur de la startup FOXAR, proposant la réalité augmentée dans le domaine éducatif. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

Durant la seconde partie de notre Master, nous avons réfléchi à la création de notre propre entreprise, dans le domaine de la Réalité Augmentée qui nous intéressait particulièrement. Surtout, nous souhaitions travailler à l’élaboration d’un projet utile pour la société et qui ait du sens pour nous.

Étant passionnés par les sciences, par la vulgarisation scientifique et par la pédagogie, c’est très logiquement et rapidement que nous avons choisi de mettre nos connaissances et notre temps au service de l’éducation.

 

IMG 2308

 

Quel est donc le but de votre projet ?

 

L’idée du projet Foxar est de créer de nouvelles formes d’illustrations pour tous les points abstraits du programme scolaire, de l’école primaire jusqu’au lycée, grâce à la Réalité Augmentée (RA).

Le principe de la RA est de pouvoir ancrer des objets virtuels dans le monde réel.

Cela permet d’afficher des objets en 3D et en mouvement, mais surtout de visualiser ces objets de façon extrêmement simple et intuitive. À travers une tablette ou un smartphone, il est possible de se rapprocher des objets, de s’en éloigner, de tourner autour, exactement comme on le ferait face à de véritables objets posés devant soi.

 

Vidéo illustrant le projet Foxar

Pour des objets en trois dimensions, ce mode de visualisation est beaucoup plus intuitif que l’utilisation d’un clavier et d’une souris classiques. La recherche a montré depuis plusieurs année que ce caractère intuitif aide les élèves ayant des difficultés,  au moins autant que les autres élèves, et leur permet de rattraper leurs retards.

 

Copie de Module système solaire

 

Le but du projet est donc de supprimer toutes les barrières entre les élèves et les concepts abstraits du programme, et d’offrir à tous les élèves un même niveau de visualisation optimal, donc un même niveau de compréhension optimal.

Comment l'avez-vous conçu ?

 

Afin de répondre le mieux possible aux besoins des enseignants et des élèves, le projet est entièrement co-construit avec tous les acteurs de l’Éducation Nationale que nous avons rencontrés depuis maintenant plus de deux ans.

Ces acteurs sont surtout les enseignants et les élèves eux-même, mais aussi des professeurs formateurs, des chefs d’établissements, des ERUN, des inspecteurs d’académie, des DANE…

Cette co-construction a donné lieu à des mises en situation réelles dans des classes. La première a été réalisée dès mai 2019 avec une classe de 6e du collège Louis Pasteur de Saint-Rémy (71), durant un cours de physique sur le sujet des vitesses et des référentiels.

 

Copie de Atelier 01

 

Cet essai s’est très bien déroulé, ce qui a validé l’idée globale du projet et permis de revoir certains points dès le début du projet. Sous peu, ce travail de co-construction va se poursuivre grâce à la mise à disposition d’une version beta de l’application Foxar pour tous les enseignants qui souhaitent essayer les modules pédagogiques déjà développés, et émettre leurs retours et critiques.

 

Copie de Atelier 03

 

Enfin, le projet est également co-construit avec la recherche publique, et plus particulièrement deux laboratoires spécialisés en psychologie cognitive et en ergonomie, le LEAD de Dijon (Laboratoire d’Étude de l’Apprentissage et du Développement), et le LP3C de Rennes (Laboratoire de Psychologie, Cognition, Comportement, Communication).

Ce second volet de co-construction a pour but de pousser l’ergonomie de la RA le plus loin possible, afin d’en faire un outil transparent et simple, ne demandant aucun temps de formation avant d’être utilisé. Clémence Rougeot, psychologue et jeune diplômée du Master Recherche du LEAD de Dijon, a été la première personne embauchée par Foxar, en septembre dernier, dans le cadre d’une thèse CIFRE.

Avez-vous réalisé des expérimentations ?

 

Copie de Module population mondiale 2

 

 

Copie de Module etats eau

 

Des expérimentations de recherche ont déjà été menées dans des classes et continueront à l’être durant les prochaines années.

Cette année, Foxar a été lauréat national du prix PÉPITE (Pôles Étudiants Pour l’Innovation, le Transfert et l’Entrepreneuriat) récompensant les étudiants entrepreneurs.

 

Le projet a également remporté le 1er prix du concours national InnoCherche sur la « Formation Perpétuelle », face à 30 autres start-up françaises spécialisées dans l’éducation et la formation.

 

https://innocherche.com/trophee-innocherche-formation-perpetuelle/

http://pepite.univ-fcomte.fr/les-pepites-de-bourgogne-franche-comte

Aujourd’hui, la toute prochaine grande étape du projet Foxar est cette phase de beta de l’application auprès de tous les enseignants intéressés, qui pourront en demander l’accès par email à l’adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .

Dernière modification le mardi, 10 novembre 2020
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats avec les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.