fil-educavox-color1

Merveilles ! Ce mot exprime mon ravissement. L’accueil au dixième Sommet du numérique en éducation [i] est fluide et chaleureux. Le Sommet et neuvième Colloque international en éducation se sont tenus conjointement et en présentiel, enfin ! suite à deux éditions à distance,  les 5 et 6 mai au Palais des Congrès de Montréal. Quitter la solitude de mon travail d’écrivain et les discussions virtuelles est peut-être source de mon enthousiasme … pourtant que de merveilles parmi les propositions faites aux enseignants.es lors diverses présentations auxquelles j’ai choisi d’assister.

Ubiquité, contrairement à l’informatique contemporaine, l’humain que je suis n’a pas le don d’ubiquité.  J’ai fait des choix, et je n’ai pas été déçue.

La conférence d’ouverture : La citoyenneté : Ici et maintenant

Alexandre CHENETTE, Majorie PARADIS, Annie TURBIDE et Alexandre LANOIX,  jeunes et dynamiques par leur mobilité sur scène proposent une réflexion sur la citoyenneté à l’ère du numérique.  Le numérique est sans contredit partie de la réalité quotidienne, c’est la «vraie vie» plus que ne l’est l’école.  Toutefois, la tâche éducative de l’école consiste à participer à la construction du monde des enfants qui la fréquente.  Les Hommes s’éduquent tous ensemble par l’intermédiaire du monde a dit le pédagogue brésilien Paulo Freire. Les élèves agiront sur le monde s’ils comprennent le fonctionnement des plateformes numériques.

Ils peuvent apprendre à développer leur pouvoir d’action grâce à une éducation sur le numériques par le numériques.  Vous pouvez consulter  Citnum.ca [ii] une plateforme de ressources et un espace de réflexion en matière de citoyenneté à l’ère du numérique mise sur pied par l’équipe du RÉCIT.

Voici le lien vers la Conférence d’ouverture

Les sciences et le numérique : Des activités branchées pour vos élèves

img20220516 2Fondée en 1873, Polytechnique Montréal est l'un des plus importants établissements d'enseignement et de recherche en génie au Canada. Sophie DALLAIRE, Marianne ARCHAMBAULT,  Julien FRADETTE-VAILLANCOURT, Bénédicte SAMUEL-LAFLEUR, Bénédicte et Marie-Ève POIRIER font partie de l’équipe de Folie Technique, l’animation scientifique de Polytechnique de Montréal.  Cet organisme а but non lucratif a vu le jour en 1991.  C’est une initiative d'étudiants en Génie informatique.  Folie Technique offre plusieurs activités aux écoles primaires et secondaires.  C’est Mission Genios qui a été présenté au Sommet.  Cette activité se donne pour objectif d’initier les étudiants du secondaire 3 et 4, l’équivalent des dernières années du Collège en France, au génie et à la citoyenneté numérique.

Le besoin avéré d’initier les jeunes à la sécurité des échanges en ligne a inspiré à l’équipe d’animation scientifique de Polytechnique, Folie Technique, un projet d’activité intégrant cette dimension et proposé aux classes de secondaire : la Mission Génios. [iii] Il s’agit d’une mission de colonisation spatiale, où les participants, rassemblés en équipes, ont à construire des bâtiments. Chaque équipe se choisit un rôle : ingénieur civil, ingénieur informatique, ingénieur en aérospatiale, ou encore agronome, pilote ou spécialiste des télécommunications. Ces personnages s’affichent sur un réseau social fictif, Polyface Mission Genios, un projet captivant, est présenté dans cette vidéo de Radio Canada disponible sur YouTube 

Metavers

img20220516 3

Cet atelier s’est déroulé en trois parties distinctes. 

En première partie, Alexandre Chenette nous a mené à travers une exploration des lieux de la réalité étendue, virtuelle, augmentée, mixte, et de leur évolution qui a mené au Métavers au fil des ans. 

Voici un montage vidéo synthèse de sa présentation.

Marie-Ève Lapolice, conseillère pédagogique au RÉCIT a présenté des exemples d’applications concrètes de cet univers virtuel en éducation et a imaginé comment ces premiers pas pourraient évoluer.

Benoît Petit, fort d’une longue expérience de conseiller pédagogique questionne l’avenir de ces technologies émergentes en éducation. Prépare-t-on les apprenants à relever les enjeux que les métavers posera ?

Dans un billet à venir au sujet des metavers je traiterai plus en détail des présentations de madame Lapolice et de monsieur Petit.

Grandir sans frontières

Maxime DeBleu a présenté : Déjouez l’I.A, un atelier qui permet de découvrir les principes de fonctionnement d’une Intelligence Artificielle et de l’utilisation des algorithmes dans une approche citoyenne numérique. Les ateliers proposés par Grandir sans frontières se veulent ludiques et vulgarisés pour une meilleure compréhension des principes fondamentaux.

Grandir Sans Frontières (GSF) est un organisme de bienfaisance dont la mission est d'améliorer l'accès aux technologies par le biais de la littératie numérique. GSF propose des ateliers pour les jeunes et les enseignants.es permettant l’introduction des technologies numériques en classe grâce à des projets pluridisciplinaires et intégrateurs.

Site : https://grandirsansfrontieres.org/

Office national du film (ONF) du Canada  : l’École des médias, le récit numérique

Marc-André Roy est concepteur pédagogique à l’Office national du film du Canada. Il a présenté en primeur la nouvelle plateforme d’apprentissage de l’ONF  qui sera mise en ligne dès le 16 mai : l’École des médias et son atelier de récit numérique.

Cet atelier basé sur l’apprentissage par enquête, propose des modules clés en main de création d’un récit numérique qui s’adressent aux élèves de 13 à 18 ans et leur enseigne à réaliser une courte histoire personnelle en format  vidéo, à partir d’un assemblage de photos, de narration, de musique et d’éléments sonores. Étroitement liés aux programmes d’arts, de langues et  d’univers social, les 10 modules de l’atelier donnent tous les outils nécessaires  à la production d’un récit numérique, un genre facile à aborder et qui ne nécessite ni connaissance préalable ni équipement spécialisé. L'École des Médias sera disponible gratuitement aux enseignants du primaire et du secondaire par l'entremise de l'abonnement à CAMPUS offert par le ministère de l'éducation du Québec.

Une petite merveille mise à la disposition des écoliers québécois.

edpro par Eduplan Solutions

Nathalie Myara est Ph. D. en psychopédagogie et ses travaux portent sur la conception et l'efficience des plans d’intervention.  Elle est la principale fondatrice des projets de recherche et de développement au sein d'Eduplan Solutions, une entreprise à impact social axée sur l’innovation technologique dotée d’intelligence artificielle.

Elle a présenté edpro [iv] au Sommet du numérique et j’ai été emballée par la démonstration de cette plateforme qui rend disponible des instruments d’évaluation composés de questionnaires et d’inventaires, sur des thématiques distinctes. Elle aide à la détermination des forces et des défis d’un apprenant ou personne  visée, ainsi qu’à la prise de décision quant à ses besoins dans des sphères ou domaines d'habiletés variés. Les instruments d’évaluation ont pour but de  recueillir de l’information, en fonction de la perception d’un ou de plusieurs répondants du niveau de réalisation de tâches visées. 

edpro permet d’obtenir un portrait plus complet de l’apprenant et aide les professionnels à déterminer avec plus de précisions les besoins d’interventions auprès de ces derniers.  Les pronostics d’edpro facilitent des interventions ciblées auprès des écoliers en difficultés dès le primaire.  Une façon efficace de s’attaquer au problème endémique du décrochage scolaire de nos jeunes québécois.

Voici le lien ver l’historique de l’entreprise [v]

ÉvadiGraphe [vi]

Évadi est une jeune entreprise québécoise qui offre aux enseignants et aux orthopédagogues des outils permettant d’effectuer des évaluations diagnostiques.

 

Michèle Potvin, orthopédagogue de près de 25 ans d’expertise en évaluation et détentrice d’une maitrise de recherche, conçoit les outils d’évaluation qui font ressortir les forces et les faiblesses des élèves. Son génie-programmeur les concrétise sur la plateforme et automatise la correction et l’analyse, afin de fournir un rapport détaillé des types d'erreurs à travailler.

 

ÉvadiGraphe est un outil numérique d’évaluation de l’orthographe lexicale et grammaticale au 3e cycle du primaire, au secondaire et au postsecondaire. ÉvadiGraphe est constitué de dictées de textes spécialement composées pour faire ressortir des erreurs fréquentes. Il dresse un portrait des forces et des faiblesses en orthographe et aide à dépister les difficultés en écriture. Effectué en ligne, il permet d’être utilisé  en grand groupe, en présence ou à distance. L’administrateur peut suivre en temps réel la progression de la dictée de chaque élève. La correction et l'analyse automatisées font économiser beaucoup de temps et permettent de prendre plus rapidement en charge les élèves qui ont besoin de soutien! Évaluer POUR l'apprentissage… L’élève prend conscience de ses erreurs grâce à un rapport détaillé et sait ce qu'il doit ensuite travailler pour s'améliorer.

Et au Colloque du GRIFFE …

près de 40 symposiums auxquels je n’ai pas assisté … si ce n’est …

ANIPPO

img20220516 4Jessyca Tretola de l’Université de Marseille a présenté  : Le numérique éducatif se décline en une multiplicité de formes.   La recherche ANIPPO (Application Immersive pour la résolution de problèmes ouverts) financée par l’agence nationale de la recherche en France,  poursuivie auprès d’élèves de cours moyen dans trois villes françaises : Marseille, Lille et Strasbourg. Le numérique éducatif se décline en une multiplicité de formes, déterminées par les outils technologiques et les types d’usages didactiques et pédagogiques qui en sont fait. Il permet une diversification de l’accès à la connaissance, dans des modes parfois inédits tels que les environnements en 3D.

La recherche ANIPPO étudie l'apport du numérique dans un ensemble d'outils utiles au développement de compétences de résolution de problèmes ouverts, difficiles à enseigner et à évaluer dans l’école primaire. Une recherche expérimentale a été  menée dans cinq classes de cours moyen de l’école primaire dans trois villes françaises (2019 à 2021).

Quel sera le rôle d’un environnement virtuel dont il est attendu qu'il offre des mises en perspectives encourageant le raisonnement dans la résolution de problèmes en mathématiques. Les résultats confirment que les fonctionnalités intégrées dans l’environnement et la possibilité d’interagir tant avec les objets en 3D qu’entre élèves favorisent l’expression du raisonnement dans la résolution de problèmes. La question de l’intégration de ces environnements numériques dans le quotidien de la classe est également posée.

Et j’ai surpris Jean-Phillipe Ayotte-Beaudet à travailler dans un décor propice à son domaine de recherche, les pratiques enseignantes en plein air en contexte scolaire au Québec.  Peut-être préparait-il le Colloque du 11 mai où seront présentés dans le cadre du 89ème Congrès de l’Acfas, les résultats d’une vaste étude menée auprès d’une centaine de personnes enseignantes !

[i] https://2022.sommetnumerique.ca/fr/

[ii] https://www.citnum.ca

[iii] https://www.polymtl.ca/carrefour-actualite/magazine-poly/la-mission-genios-pour-initier-au-genie-et-la-citoyennete-numerique

[iv] https://www.eduplan.ca/edpro

[v] https://www.eduplan.ca/àpropos

[vi] https://evadi.ca

Dernière modification le vendredi, 20 mai 2022
Ninon Louise LePage

Sortie d'une retraite hâtive poussée par mon intérêt pour les défis posés par l'adaptation de l'école aux nouvelles réalités sociales imposées par la présence accrue du numérique. Correspondante locale d'Educavox pour le Canada francophone.