fil-educavox-color1

Publié par Laura Taillandiersur L'Etudiant.fr/educpros

Trop lourd, trop cher et peu utile d'un point de vue qualitatif... Terra Nova adresse un carton rouge au baccalauréat. Le think tank proche du PS plaide pour une réforme de l'examen, mais pas seulement. Il propose de revoir en profondeur l'organisation du lycée pour mieux préparer les élèves à l'enseignement supérieur.

"Peut-on encore contrôler la machine baccalauréat ?"

Dans une étude publiée mercredi 15 juin 2016, date du coup d'envoi des épreuves écrites générales et technologiques, Terra Nova tacle l'examen. La liste des fautes égrénées n'est pas neuve : "Toujours plus d'épreuves, plus de modalités d'examen, plus d'options et, au total, un calendrier qui s'étale sur l'ensemble du mois de juin, une complexité qui met en péril la lisibilité et par conséquent la justice du processus."

"Pour sauver" l'examen, le laboratoire d'idées proche du PS préconise une réforme en profondeur autour de trois pilliers : alléger l'examen, repenser une validation des acquis adaptée aux besoins des élèves et améliorer leur préparation aux études supérieures.

Accès à l'article : http://www.letudiant.fr/educpros/actualite/terra-nova-et-le-bac.html

Dernière modification le lundi, 20 juin 2016
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats entre les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.