fil-educavox-color1

Un Programme d’Investissements d’Avenir pour le Grand Roissy, le projet intégré de l’alternance - Comment faire que la reprise qui s’amorce bénéficie à l’emploi sur les territoires ? Dans le cas du Grand Roissy, comment ce territoire peut-il faire bénéficier à sa jeunesse et à sa population peu qualifiées son fort potentiel d’emplois qualifiés, estimé à plus de 100 000 emplois nets d’ici à l’horizon 2024-2030 ? 

Depuis le colloque qu’il a réalisé le 18 octobre 2012 sur les enjeux du Grand Paris pour le nord-est francilien, le Collectif du 18-10 s’attache à réduire ce grand écart. C’est en effet par une ambition collective de nombre d’acteurs locaux que le dynamisme de ce bassin d’activités pourra bénéficier à chacun. Aux jeunes qui sortent de l’école, avec ou sans diplôme, et recherchent un emploi correspondant à leur formation ; à la population active, salariés et demandeurs d’emploi en évolution ou en reconversion professionnelle ; aux entreprises du bassin à la recherche de compétences pour des projets de développement harmonieux. Et cela passe par le travail persévérant des écoles et des lycées, des organismes de formation professionnelle initiale et continue, mais aussi des collectivités, des administrations et des associations.  

Si cette situation de grand écart du Grand Roissy, et la nécessité d’un « traitement de masse » pour réduire ce déficit de qualifications, semblent bien identifiées par de nombreux acteurs, les solutions et les moyens pour y faire face n’apparaissent pas toujours clairement aux acteurs et aux décideurs. Entre les projets du GIP Emploi de Roissy d’une Cité des métiers de l’emploi et de la formation, puis d’un Campus des Métiers et des Qualifications du Grand Roissy, qui répondent à deux cahiers des charges différents, se pose fondamentalement, à notre sens, la question opérationnelle des moyens et des partenariats à construire en termes de formation professionnelle et d’emploi.

C’est pourquoi, après avoir souligné l’enjeu stratégique de la formation pour ce territoire et appelé publiquement dès le 11 octobre 2013 à un campus des métiers et des qualifications lors du débat public sur le Triangle de Gonesse, il nous est apparu que le Programme d’Investissements d’Avenir (PIA), en cours d’élaboration en 2014, intitulé « Partenariats pour la formation professionnelle et l’emploi », était particulièrement bien adapté à cette situation. Nous en avons fait part publiquement lors de la première réunion du COSEF pour le Grand Roissy le 8 juillet dernier. Ce programme du Commissariat Général à l’Investissement (CGI) comporte un appui financier de 126 millions d’euros sur 5 ans pour une vingtaine de projets innovants d’envergure, qui pourront servir d’abondements aux financements privés, européens et des collectivités locales qui s’engageront dans leur mise en œuvre. Nous avons ainsi élaboré en 2014, dans un objectif opérationnel, une proposition de réponse, sous forme d’une proposition expérimentale innovante, répondant au cahier des charges de ce PIA, pour ce bassin stratégique de l’Ile-de-France : le Projet intégré de l’alternance pour le Grand Roissy.

Ce projet intégré consiste en l’animation et la mise en réseaux des acteurs accompagnant les jeunes et la population dans la réussite des transitions professionnelles auxquelles ils sont confrontés tout au long de la vie. La priorité, en premier lieu, réussir la transition de l’école vers l’emploi, par la voie de l’alternance dans toutes ses dimensions, en coopération avec les entreprises. Mais aussi faciliter les transitions professionnelles, en soutenant les personnes qui ont perdu leur emploi, qui veulent se former ou se reconvertir professionnellement, à quelque niveau que ce soit. Il s’agit de dépasser les cloisonnements existants entre formation initiale et continue, entre accompagnement des demandeurs d’emploi et des salariés, entre entreprises et établissements scolaires et universitaires.

Par une politique de maillage territorial et de mutualisation entre les acteurs de l’alternance et de l’apprentissage tout au long de la vie, l’objectif est de mettre en œuvre une ingénierie territoriale des ressources humaines locales. Il s’agit de favoriser la création de synergies entre actions pédagogiques et gestion des ressources humaines. Cette ingénierie se concentre sur l’élévation de la qualification et l’insertion professionnelle des jeunes, à tous les niveaux et quel que soit leur statut (sous statut scolaire, apprentissage, projets en coopérations écoles entreprises) ; sur la professionnalisation de l’alternance en rapport avec les besoins des entreprises locales, et en coopération avec elles.

Cela passe par des processus pédagogiques alternés innovants, une formation de tuteurs, et l’accompagnement des alternants de l’amont à l’aval. Cela concerne aussi la mise en réseaux des acteurs de la formation professionnelle continue des adultes, nécessaire pour assurer la réussite des transitions professionnelles des demandeurs d’emploi ou des salariés en évolution de carrière.

La présentation de ce projet intégré de l’alternance a été faite et a recueilli l’intérêt des acteurs nationaux concernés (cabinets du Ministère de l’Éducation nationale, puis du Ministère du Travail et de l’emploi, du Conseil National Éducation Économie, du Commissariat Général à l’Investissement et de la Caisse des Dépôts et des Consignations), des acteurs régionaux (Conseil régional, Medef et CGPME franciliens,…), des acteurs économiques représentants des filières structurantes du Grand Roissy (ADP, Airbus Group, EuropaCity, Pays de Roissy…) ainsi que des partenaires éducatifs (Rectorats, AFPA, AFDET,…). Il a vocation à être portée par le GIP Emploi de Roissy.

Une perspective opérationnelle

L’apport financier du Programme d’Investissements d’Avenir a une valeur d'exception et d'amorçage. Il offre à des projets innovants d’envergure les moyens indispensables à leur lancement, pour une durée de quelques années, en vue de leur pérennisation. L’idée du projet intégré de l’alternance est de construire, au bout de 5 ans, une structure pérenne de coopération au service de l’alternance et de l’emploi sur le Grand Roissy. L’innovation consiste dans l’objectif de constitution d’une structure pérenne de gouvernance partenariale de l’alternance sur le Grand Roissy. Elle est fondée sur une ingénierie de mise en réseaux des acteurs et la convention d’objectifs définis entre les membres du consortium, candidat à l’appel à projet du PIA. Fondamentalement le consortium réunit les entreprises (grandes, moyennes et petites ou très petites) des filières structurantes du Grand Roissy et les organismes de formation assurant conjointement les objectifs qualitatifs et quantitatifs définis dans l’accord de consortium du PIA déposé auprès du Commissariat Général à l’Investissement et de la Caisse des Dépôts et Consignations par le porteur du projet. Le GIP Emploi de Roissy a vocation à être le porteur du projet, signataire du contrat-cadre avec l’État.

La construction de dynamiques partenariales pour la formation professionnelle et l’emploi par l’alternance tout au long de la vie est au cœur des réponses pour réduire le grand écart qui caractérise le Grand Roissy. Le PIA « Partenariats pour la formation professionnelle et l’emploi » est un moyen essentiel pour y parvenir. La construction d’un Campus des métiers et des qualifications et celle du projet intégré de l’alternance répondent à la même logique partenariale. Ils sont complémentaires, les campus nécessitant de plus en plus l’adossement à un PIA. Ils reposent sur une mobilisation conjointe et pérenne des entreprises et des organismes de formation, et peuvent se renforcer l’un l’autre. L’évaluation en cours de la faisabilité d’un campus des métiers et des qualifications engagée par le GIP permettra de mesurer la maturité d'engagement des acteurs. La dynamique complémentaire impulsée par la proposition de projet intégré de l’alternance et l’objectif visé de constituer son consortium pour candidater vers la fin 2015 apporte un élan supplémentaire à cette mobilisation. Le Campus est un atout pour asseoir une gouvernance pérenne de l’emploi et de la formation entre les entreprises et les organismes de formation, visée par le projet intégré de l’alternance, en même temps que cette gouvernance, objet du PIA, est un appui pour la dynamique du Campus

La perspective opérationnelle que représente le PIA, projet intégré de l’alternance du Grand Roissy, reste toujours et plus que jamais d’actualité. Outre des moyens financiers, elle offre une réponse concrète aux besoins de la population et des entreprises du territoire pour faciliter les grandes transitions professionnelles et une mutation importante dans le développement du Grand Roissy, reconnu maintenant comme territoire d’enjeu national.

Dernière modification le mardi, 14 novembre 2017
Racine Bruno

Bruno RACINE, AFDET - section de Paris, conseiller pour l'alternance-apprentissage, l'emploi et la formation professionnelle dans le développement des territoires.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.