fil-educavox-color1

Desvergne Marcel

Desvergne Marcel

Citoyen numérique mobile, vice-président de l’An@é, responsable associatif accompagnant le développement numérique. Directeur du CREPAC d'Aquitaine,  Délégué général du Réseau international des universités d'été de la communication de 1980 à 2004, Délégué général du CI’NUM -Entretiens des civilisations numériques de 2005 à 2007, Président d’Aquitaine Europe Communication jusqu’en 2012. Président ALIMSO jusqu’en 2017, Secrétaire général de l’Institut du Goût de la Nouvelle-Aquitaine.

Archéologue du futur

« People ask me to predict the future, when all I want to do is prevent it. Better yet, build it. Predicting the future is much too easy, anyway. You look at the people around you, the street you stand on, the visible air you breathe, and predict more of the same. To hell with more. I want better. » Ray Bradbury, Beyond 1984: The People Machines, 1979

En savoir plus...

Gutenberg version web3

“In my mind’s eye, Horatio” - Shakespeare, Hamlet, Act 1, Scene 2

Dans la phantasphère, notre esprit est engagé, car c’est notre imagination, notre raisonnement, notre côté cérébral qui pilotent nos actions. Pourtant, l’un des objectifs de tous les promoteurs des metaverses, l’immersion, cherche aussi un rapport avec le corps. Et donc avec les 5 sens (1).

En savoir plus...

Browse to earn...Naviguer pour gagner ?

« Notre époque se caractérise par la profusion des moyens et la confusion des intentions » Albert Einstein

Vous connaissez cet adage censé nous mettre en garde contre la mise en data de nos vies dans un but commercial par les opérateurs web 2 : « Si c’est gratuit, c’est vous le produit ». Une affirmation fausse car simpliste et renvoyant à un modèle commercial traditionnel marchandise/client, qui détourne l’attention du vrai sujet, plus fin et infiniment plus pernicieux, à savoir la capacité des réseaux sociaux à modifier nos comportements dans leur sens.

En savoir plus...

Réponses tièdes pour questions brûlantes

Un monde en mutation où de nouveaux modèles découverts ou accélérés par la pandémie mettent sous pression ceux qui existaient auparavant. Que faire de cette autonomie nouvelle ?

« Face au présent, nous restons réceptifs et fascinés. Le passé, lui, est plus facilement situable, ou du moins en avons-nous concocté l’illusion ; quant à l’avenir, tout incertain qu’il soit, il semble toujours lointain. C’est l’invité qui, à jamais, arrivera un tout petit peu plus tard. » Hisham Matar, Un mois à Sienne, 2019

Extrait de la version numérique du livre des tendances 2022 de l’Observatoire Netexplo « Unscripting Tomorrow » par Sylvain Louradour, Directeur associé de Netexplo.

En savoir plus...

Faut-il encore innover ?

Avant d’aller plus loin sur le concept opéra­toire de l’intention, il semble légitime de s’inter­roger sur la notion même d’innovation. On parle d’innovation, terme générique pour désigner une mouvance un peu floue, synonyme de progrès. On parle aussi d’innovations concernant les solutions et objets concrets : une app, une IA, un robot, une avancée biotech… Dans les deux cas, l’usage actuel, quasiment spécia­lisé dans les domaines de l’industrie, des affaires et de la tech, passe sous silence les autres facettes du terme et de sa signification : tout ce qui concerne la créativité, l’inventivité. Extrait de la version numérique du livre des tendances 2022 de l’Observatoire Netexplo « Unscripting Tomorrow » par Sylvain Louradour, Directeur associé de Netexplo.

En savoir plus...