fil-educavox-color1

Pourquoi et comment apprendre ? Serons-nous à la hauteur des enjeux ?

En nous appuyant uniquement sur  les publications de cette dernière quinzaine, une question récurrente se pose chaque enseignant, éducateur, parent… " Pourquoi apprendre et comment ? ". Des outils aux approches pédagogiques, des grandes questions philosophiques d’un espace mondial en perte de repères, politique, culture, sécurité, travail, économie, écologie…aux lieux favorisant un apprentissage différent, global, voici quelques pistes supplémentaires à rajouter aux contributions de nombreux acteurs ! Serons-nous à la hauteur des enjeux ?

En savoir plus...

Admirer le beau, voir la disruption, apprécier l'altérité

Et si, pendant 85 minutes, nous sortions de nos microcosmes, de nos quotidiens pollués, surchargés, pour voir Impulso, le documentaire filmant Rocío Molina, réalisé par Emilio Belmonte ? 

Impulso, ça veut dire élan. 

Or... l'élan... ça ne serait pas une composante indispensable de notre quotidien ?   

En savoir plus...

Le numérique ce n’est pas automatique !

Tous les quinze jours, cet édito regroupe les interrogations d’actualité relatées sur Educavox, essayant, pour faciliter la lecture et la découverte d’initiatives, d’extraire un fil conducteur aux développements que nous observons dans le monde.

La vision est par ces articles élargie aux enjeux mondiaux et le prisme en est notamment la francophonie avec des retours du CE2 qui s’est déroulé à Poitiers et des initiatives françaises et québécoises.

En savoir plus...

Grand mouvement pédagogique au Québec : " Repenser l’école "

Les 14, 15 et 16 septembre, un hackathon pédagogique a réuni environ 200 personnes dans les spacieux locaux de l’atelier international d’éducation et d’art-thérapie Michel de la Chenelière du musée des beaux arts de Montréal à l’invitation de l’équipe pédagogique Ugo Cavenaghi et Isabelle Senécal du Collège Sainte-Anne de Lachine et CredoImpact.

En savoir plus...

Innover : dois-je ou doigts-je pas ?

Françoise Cros, vous connaissez n'est-ce pas ? Si, je suis sûre que si. Bon. Si pas, et même si oui, alors voilà. Françoise Cros est venue sur Eidos64 (ben oui, que voulez-vous, Eidos64, non seulement ça se passe au paradis sur terre, mais en plus, le contenu est édifiant !)   Le titre de son intervention, c'était : "L’innovation à l’école: entre injonction institutionnelle et nécessité pédagogique." Et c'était passionnant parce que son exposé situait le contexte historique, politique et sytémique de l'innovation pédagogique. De quoi donner un peu de recul sur cette question, cette notion, ce mot que l'on ne peut plus souffrir tellement il est galvaudé.

En savoir plus...

Innover en classe ? Nan... mais halo quoi !

Bobard, affabulation, mensonge, fantasme, fable... les mots ne manquent pas pour définir ce que notre cerveau adore quand il est en mode réception : sauter sur les raccourcis, ce qui est le plus simple à intégrer puis diffuser : "chouette, j'ai rien à faire" se dit-il ; il aime aussi ce qu'il peut distordre rapidement, le plus souvent pour servir une cause individuelle "chouette, l'occasion de prendre le pouvoir", parfois comme conséquence directe de la fainéantise, et plus souvent pour se ranger à la raison du plus grand nombre.

En savoir plus...

Quels repères pour les " enseignants " ?

Dans un monde où « La connectivité est devenue notre réalité », où les constats en terme statistique donnent des perceptions globales, catégorisent et  nient les singularités, dans les architectures closes des lieux de pouvoir, de culture et d’éducation, dans des perspectives alarmistes d’une planète qui épuise chaque jour son capital et stigmatise des populations ou des " catégories ", quels sont les repères pour l’éducation ?

En savoir plus...

Innovation, innovation... est-ce que j'ai une tête à innover ?

Il est des nombres qui font rêver.

Leur évocation est douce, lorsqu’on les voit, lorsqu’on les entend. Le 64 en fait bien entendu partie. Parce que 64, ce sont les Pyrénées Atlantiques. Ici il n’y a pas de choix à faire. Tout est là. La montagne et la mer, la ville et la campagne. Le soleil et la pluie. Oui, l’herbe n’y est pas verte fluo par hasard, elle est parfaitement nourrie. Dans ce paradis dont je vous suggère ne pas trop parler autour de vous, pour le garder intact, chaque année se tient un rendez-vous incontournable lorsque l’on est passionné d’éducation et de numérique : Eidos 64. L’occasion d’échanger, se nourrir d’idées, rencontrer de belles âmes et regretter d’avoir à quitter ce territoire lorsque le colloque se termine.

En savoir plus...

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.