fil-educavox-color1

Comment construire une réponse collective à nos approches individuelles ?

" L'environnement dans lequel nous vivons nous incite à réfléchir et à éviter les stéréotypes tout prêts. L'interrogation provoque le temps de la réflexion.  Pendant les jours qui viennent, chacun d'entre nous cherchera sa réponse pour le monde éducatif qui doit participer à bâtir une société du "vivre ensemble". Ces réponses individuelles garderont leur singularité et leur identité pour construire une réponse collective représentative du caractère multidimensionnel et multiréférentiel propre à la pensée complexe qui permet le vivre ensemble." Alain Jeannel

 

En savoir plus...

Toi, moi, nous. Que dit-on à nos enfants ?

Par où commencer ? Comment décrire l’inexplicable ?

Vendredi 16 octobre, notre NOUS, nous tous, qui que nous sommes, de France métropolitaine, outre-mer, expatriée, de cœur ou d’adoption, avons été attaqués. Une partie de nous a été assassinée. Un bout de chacun.e de nous, qui que nous soyons, qui que nous ayons envie d’être, est mort en même temps que Samuel Paty, ce vendredi après une journée de cours.

En savoir plus...

« SOS Ecole Université » Recension de José Tovar

À propos de : Martine Boudet (dir.), SOS École Université. Pour un système éducatif démocratique, Éd. du Croquant (avec le soutien de l’Institut de recherches de la FSU), 2020.

En savoir plus...

François Dubet, Marie Duru-Bellat : L'École peut-elle sauver la démocratie ?

La massification des systèmes scolaires depuis les années 1960 a été portée par trois promesses. L’école démocratique de masse devait être plus juste et moins inégalitaire que la vieille école républicaine. Cette école devait aussi développer les compétences, favoriser la croissance et être utile à tous les élèves. Enfin, elle devait favoriser la confiance et l’adhésion aux valeurs de la démocratie.  François Dubet, professeur émérite à l’Université de Bordeaux et directeur d’études à l’EHESS et Marie Duru-Bellat, professeure émérite à Sciences Po-Paris, proposent de tirer les leçons du long processus de massification, et le bilan est pour le moins nuancé. Ouvrage paru le 27 août 2020 au Seuil.

En savoir plus...

Entretien à propos de l'ouvrage « SOS Ecole Université » (Martine Boudet- Grégory Chambat)

Entretien avec Grégory Chambat pour les collectifs "Questions de classe" et "Lettres vives" au sujet de l'ouvrage :  SOS Ecole Université -Pour un système éducatif démocratique - (Le Croquant, 2020)[1]

En savoir plus...

En lisant " le Naufrage des civilisations d’Amin Maalouf "

« Une identité est meurtrière à partir du moment où on la confond avec une seule appartenance. Elle devrait être faite de nombreuses appartenances. Chacun d’entre nous devrait les assumer et garder des attaches avec ses origines, mais aussi s’impliquer pleinement dans son pays d’adoption, sa langue, sa culture. Une identité qui se limite à une seule appartenance devient potentiellement meurtrière. » Amin Maalouf.

https://revue.leslibraires.ca/entrevues/litterature-etrangere/amin-maalouf-identites-multiples/

En savoir plus...

" Les civic tech bousculent-elles vraiment la démocratie ? "

Le 9 décembre, au Palais d’Iéna, dans l’hémicycle du Conseil Economique, Social et Environnemental, la CNIL avait réuni un panel d’experts, à la fois acteurs et analystes de l’univers numérique toujours plus présent et agissant dans tous les domaines de notre vie : vie privée, vie professionnelle, vie des institutions, vie citoyenne, vie politique … Il s’agissait de cerner la nature de ce que l’on appelle les Civic tech (technologie civique en français) pour en évaluer l’impact sur l’exercice de la citoyenneté.

En savoir plus...

" Les langues-cultures moteurs de démocratie et de développement "

L’actualité le montre : les recompositions géopolitiques à la faveur de la mondialisation et de la médiatisation des échanges, mais aussi de la crise du système néolibéral, suscitent un regain des aspirations identitaires. Si, en négatif, celles-ci se traduisent par des nationalismes xénophobes voire guerriers, les formes démocratiques et progressistes, notamment sur le terrain régional, sont, elles aussi, bien réelles.

En savoir plus...

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.