fil-educavox-color1

La France occupe une position particulière par rapport aux pratiques de notation en vigueur chez nos voisins. Ainsi, dans la majeure partie des pays de l’OCDE, les professeurs ne sont pas libres de choisir la forme que peut revêtir l’évaluation, la notation numérique est souvent exclue ou fortement encadrée.
Les élèves suédois ne connaissent la notation chiffrée qu’à partir de la classe de quatrième. Au Danemark, l’évaluation porte sur les performances académiques mais aussi sur le développement personnel et social de l’enfant. En Italie, depuis 1977, pour le primaire, il n’y a plus ni notes, ni lettres mais un commentaire écrit de l’enseignant, il en est de même au Canada, en Colombie britannique...Ecouter le podcast

Figeac Patrick

Proviseur honoraire, bénévole à Radio 4 en Lot-et-Garonne, président d’une association intermédiaire par l’activité économique, auteur. Pour retrouver les chroniques sur http://www.radio4.fr/radio rubrique "Magazine", puis "Paroles".

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.