fil-educavox-color1

Une seconde année de réforme s'annonce, véritable fuite en avant... En effet Monsieur le Ministre vient d'ouvrir le chantier de la territorialisation, sans décret, sans arrêté !  La disparition des "petites académies" sera actée dans quelques mois.

Sur le plan social, la ligne est très dure avec le gel salarial, la disparition du paritarisme et l'embauche de contractuels en lieu et place des fonctionnaires. Ces mesures ont un objectif très clair: la fin de la cogestion et des syndicats des fonctionnaires en même temps.

Un autre objectif affiché est la fin du statut des enseignants, pilule difficile à avaler d'autant plus qu'elle verra la disparition des fonctionnaires stagiaires et de profondes modifications dans le système de recrutement.

S'il ne revalorise pas les salaires, Monsieur le Ministre tente d'acter le principe la paye au mérite, rémunération dépendant largement de primes qui sont attribuées ou refusées au cas par cas par la hiérarchie. Avec la disparition des commissions paritaires, c'est un autre pilier du statut des enseignants qui s'effondre.

Les décisions prises actuellement auront des répercussions dans la vie du petit monde de l'éducation. Tout cela se fait sous nos yeux ! Même pendant les vacances !! Quand le corps enseignant et les usagers ont le tête ailleurs ...

Ecouter le podcast

 

Dernière modification le mercredi, 05 septembre 2018
Figeac Patrick

Proviseur honoraire, bénévole à Radio 4 en Lot-et-Garonne, président d’une association intermédiaire par l’activité économique, auteur. Pour retrouver les chroniques sur http://www.radio4.fr/radio rubrique "Magazine", puis "Paroles".

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.