fil-educavox-color1

L'histoire est la seule discipline qui continue d'appartenir à tout le monde. Le passé mérite d'être raconté notamment à l'oral car l'oralité permet un rapport à l'espace et au temps plus argumenté. Nos élèves ont besoin de récits, de personnages illustratifs, réactualisés, abordés dans leur complexité, dans une trame chronologique minimale qui donnent chair à l'histoire, marquent l'imaginaire, transmettent des valeurs républicaines à tous, quelle que soit leur origine.

Nous savons cependant que l'exercice est plus difficile au lycée où nos adolescents semblent avoir plus de mal à s'inscrire dans le temps.

Munis de leur smartphone, ils vivent dans l'instantanéité d'Internet et des réseaux sociaux.

Et pourtant, ils sont capables d'inventer eux-mêmes une sorte de récits du passé qui leur est propre. Dans les images dont ils se nourrissent, ils se révèlent sensibles à certaines thématiques : la guerre, la mort, la religion, l'au-delà...Certains films, des séries d'inspiration historique, certains jeux vidéo contribuent même à les familiariser à différentes époques reconstituées avec un grand souci de réalisme.

Tout peut donc être une porte d'entrée dans l'histoire même si nos jeunes n'entretiennent pas avec elle un rapport direct. Son accès dépend du milieu où ils vivent, de l'enseignement qu'ils reçoivent mais aussi et surtout de l'air du temps d'une société, de sa capacité à créer et à partager du commun !

Le podcast

 

Dernière modification le lundi, 11 novembre 2019
Figeac Patrick

Proviseur honoraire, bénévole à Radio 4 en Lot-et-Garonne, président d’une association intermédiaire par l’activité économique, auteur. Pour retrouver les chroniques sur http://www.radio4.fr/radio rubrique "Magazine", puis "Paroles".

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.