fil-educavox-color1

Aujourd'hui, se mettre en retard est devenu une véritable hantise. Tout porte désormais à la précocité. Même les enfants doivent se dépêcher de quitter l'enfance, ils doivent aller plus vite, vite apprendre à lire, vite "maîtriser les apprentissages fondamentaux", vite, toujours plus vite !!

Avoir un enfant "précoce" est le rêve de tous les parents. Pourtant, le temps n'est pas notre ennemi.

Même si de nombreuses recettes nous incitent à "l'occuper", le “passer”, voire le “tuer”. L'ennui est une haine du temps qui fait partie de notre condition humaine mais qu'il faut apprendre à traverser.

L'enfance est le temps où, en principe, nous apprenons à supporter l'ennui. Un enfant qui n'a pas appris à s'ennuyer s'ennuiera dans sa vie d'adulte. S'ils sont privés aujourd'hui de cette expérience, c'est parce que les parents se sentent obligés de les “occuper” tout le temps.

Il y a cependant une grande différence entre structurer le temps et le combler !!

Le structurer a été utile dans la période de confinement que nous avons connue. L'occuper au contraire, ce n'est pas le remplir, mais au contraire laisser s'insinuer des intervalles de vide pendant lesquels on peut se retrouver soi-même !!

Ainsi, au lieu de se scotcher à des impératifs aliénants ou à des écrans, on se demande que faire de cette plage qui nous est offerte!! La structure du temps est essentielle quand cohabitent dans un même espace plusieurs personnes qui réalisent à quel point un peu de solitude, d'intimité, un peu de compagnie sont vitales. Le partage de l'espace est aussi un partage du temps.Et, quand le réel nous tombe dessus, le voile se déchire.

La vie peut alors cesser de se dérouler sur le mode automatique de l'accélération et de la hantise du retard dont nous nous contentons souvent, en oubliant l'essentiel: le sentiment de vivre l'instant !!

Ecouter le podcast

 

Dernière modification le lundi, 10 août 2020
Figeac Patrick

Proviseur honoraire, bénévole à Radio 4 en Lot-et-Garonne, président d’une association intermédiaire par l’activité économique, auteur. Pour retrouver les chroniques sur http://www.radio4.fr/radio rubrique "Magazine", puis "Paroles".

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.