fil-educavox-color1

Figeac Patrick

Figeac Patrick

Proviseur honoraire, bénévole à Radio 4 en Lot-et-Garonne, président d’une association intermédiaire par l’activité économique, auteur. Pour retrouver les chroniques sur http://www.radio4.fr/radio rubrique "Magazine", puis "Paroles".

Vent de fronde au Ministère

Infantilisation des enseignants, caporalisation des corps d'inspection, stigmatisation des chercheurs en sciences humaines et sociales, manipulation des évaluations, telles sont les accusations portées par des cadres de l'Education qui constatent les dérives des politiques menées par leur ministre de tutelle.

En savoir plus...

Paroles de Déporté.e.s mises en jeunes voix », Primo Levi - Si c'est un homme

Né en 1923 à Turin, Primo Levi est un jeune chimiste ayant rejoint les rangs des partisans italiens luttant contre Mussolini et Hitler. Arrêté à la fin 1943, il est déporté en tant que Juif à Auschwitz. Survivant au calvaire, cet écrivain de talent renoue avec la vie en écrivant dès 1946 un livre universellement connu, « Si c’est un Homme ». Celui-ci rend hommage aux morts et transmet la mémoire aux vivants à un double titre : pour ne pas oublier tout ce qu’il y avait d’humain chez les personnes que les nazis voulaient priver d’humanité ; pour affirmer que, dans leur inhumanité, les bourreaux étaient pourtant des hommes. 

En savoir plus...

Résister à l'enfer c’est avant tout survivre

Dans les camps, les nazis voulaient nier l’humanité des personnes, les priver de destin selon la terrifiante formule du prix Nobel de littérature Hongrois, Imre Kertész, lui-même ancien déporté. Résister à cet enfer c’est avant tout survivre, ne pas mourir, sauver sa vie au jour le jour. Cela prend des formes multiples, individuelles et collectives : rester digne, être propre et se laver, protéger un camarade, partager son pain, saboter la production, créer, composer, dessiner, s’évader, se révolter…

En savoir plus...

Hommage à Margueritte et René Filhol

René Filhol, instituteur, membre du parti communiste, est suspendu de ses fonctions d’enseignant en 1941 pour son opposition au régime de Vichy. Le 14 juillet de la même année, il organise une manifestation patriotique, à Agen, porte du Pin. Arrêté en 1942, il sera interné successivement à Agen, puis à Toulouse, puis à la Centrale d’Eysses à Villeneuve/Lot. Il participe à l’insurrection de la centrale en 1944 et sera transféré, avec 50 autres détenus, à la prison de Blois avant d’être déporté à Dachau par le train de la mort. Son épouse, Marguerite Filhol, résistante également, arrêtée en 1943 sera déportée à Ravensbrück. Le retour du père, témoignage de sa fille Janine.

En savoir plus...

Retisser les liens écoles-familles

Nous le savions, la crise sanitaire l'a confirmé, les différences sociales, économiques, culturelles pèsent sur la réussite scolaire des enfants et des adolescents accentuées par la période de confinement que nous venons de vivre. Et maintenant? Comment venir en aide aux plus fragiles ?

En savoir plus...

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.