fil-educavox-color1

La scolarité va être obligatoire en France  dès l'âge de trois ans; or, déjà, 97% des enfants sont scolarisés entre 3 et 6 ans. La gratuité semble donc suffire à convaincre les parents de l'utilité de la maternelle ou presque. Mais, à y regarder de plus près ce sont encore 25 000 enfants qui manquent à l'appel et qui tireraient profit d'un apprentissage précoce.

Une récente étude allemande montre sans ambiguïté que la maternelle profite aux enfants qui la fréquentent régulièrement dès 3 ans.

Mais ce sont essentiellement les milieux les moins favorisés, notamment les enfants de migrants qui en tirent le plus de bénéfice.. En revanche, pour les enfants issus de familles plus riches ou plus éduqués, l'impact est très faible,voire nul. Mais, paradoxalement, en Allemagne, où l'école maternelle reste facultative, ce sont surtout  les catégories sociales les plus favorisées qui la fréquentent assidûment. L'impact de cette politique est en demi-teinte puisqu'elle laisse de côté beaucoup de très jeunes enfants qui gagneraient à être scolarisés le plus tôt possible.

Deux leçons peuvent être tirées de ces travaux: le développement du langage dès le plus jeune âge, ciblé sur les enfants de moins de trois ans, est plus grand que nous ne le pensions. La décision du gouvernement de rendre l'école maternelle obligatoire dès trois ans devrait logiquement  conduire les enfants actuellement éloignés de l'école à en bénéficier, contribuant ainsi à lutter contre la plus choquante des inégalités des chances.

Et si, pour ces populations bien particulières, nous envisagions une prise en charge dès deux ans et demi? Nous gagnerions encore en efficacité pour les plus fragiles de nos concitoyens. Mais il faut du courage et une réelle volonté politique pour réaliser cet accueil.Tousnos élus locaux n'ont malheureusement pas cette lucidité. Dommage!! La grande pauvreté sociale, éducative, culturelle a encore de beaux jours devant elle.

 

Dernière modification le vendredi, 27 juillet 2018
Figeac Patrick

Proviseur honoraire, bénévole à Radio 4 en Lot-et-Garonne, président d’une association intermédiaire par l’activité économique, auteur. Pour retrouver les chroniques sur http://www.radio4.fr/radio rubrique "Magazine", puis "Paroles".

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.